Belaili refuse le Qatar et attend des offres d’Europe

0
657

Après une brillante CAN 2019 avec l’Algérie, le milieu offensif Youcef Belaïli (27 ans) est déterminé à rejoindre l’Europe la saison prochaine. Malgré les avances insistantes d’Al Sadd qui ont proposé 8 millions d’euros à l’Espérance de Tunis, l’Oranais n’entend pas poursuivre sa carrière dans le Golfe. Selon nos informations, des contacts sérieux existent avec plusieurs clubs européens.

Sous contrat avec l’ES Tunis jusqu’en juin 2020, Youcef Belaïli préfère aller jusqu’au bout de son contrat en Tunisie plutôt que de répondre dès cet été aux sirènes du Golfe. C’est ce qu’il a fermement indiqué à ses dirigeants qui tentent de le convaincre d’accepter des offres mirobolantes en provenance du Qatar. Plus précisément d’Al Sadd et d’Al Arabi qui ont proposé près de 8 millions d’euros en guise d’indemnité de transfert pour racheter sa dernière année de contrat. Pas vraiment emballé par ce plan de carrière à seulement 27 ans, Belaïli a retrouvé des ambitions sportives après une CAN de très haute facture. “J’ai encore le temps pour rejoindre le Qatar et je veux prouver que j’ai le niveau pour m’imposer en Europe dans un bon championnat“. C’est ce qu’a confié l’attaquant oranais à ses proches lui qui a connu une expérience amère du côté d’Angers après sa suspension de deux ans. Motivé comme jamais et conscient de son potentiel, l’ancien joueur de l’USM Alger veut rattraper le temps perdu et étudie actuellement avec son entourage des offres en provenance d’Europe.
L’ES Tunis pourrait le lâcher pour 2 millions d’euros
Sollicité pendant la CAN par de nombreux agents et des clubs européens venus aux renseignements, Youcef Belaïli se trouve actuellement chez lui à Oran pour quelques jours de repos bien mérités. Honoré par la Wali d’Oran, hier après-midi, en compagnie de son coéquipier Baghdad Bounedjah, l’ailier gauche des Verts pourrait prendre la direction de l’Espagne ces prochains jours. Un club de Liga l’a contacté durant la CAN et l’a invité en compagnie de son père à se rendre sur place pour négocier une offre et visiter les installations du club. Selon nos informations un club de Serie A, un club de Bundesliga et trois clubs de Ligue 1 française (dont les Girondins de Bordeaux) son également sur ses traces. Pour laisser partir son Champion d’Afrique, l’ES Tunis réclamerait la bagatelle de 2 millions d’euros. Une bouchée de pain pour un joueur de ce calibre qui a désormais tout rafler en Afrique.

la gazette du fennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here