Saphir Taider évoque son avenir

0
353

L’international algérien de l’Impact de Montréal, Saphir Taïder, a accordé une interview au site italien, fcinternews.it, où il est revenu essentiellement sur son passage à l’Inter Milan (2013-2014) et expliqué une nouvelle fois les raisons qui l’ont poussé à opter pour la MLS (Major League Soccer), il y a un an et demi de cela. Et à la question : voulez-vous retourner un jour dans le championnat italien, le joueur a répondu : «Je ne sais pas, le football a changé. Aujourd’hui, vous pouvez jouer n’importe où dans le monde. Je pense à la Chine ou au Qatar. Ici au Canada, je me sens bien, la vie est beaucoup plus moderne, j’apprécie les gens et la MLS évolue de manière démesurée. C’est un autre monde. Il y a l’argent pour faire croître la ligue rapidement. En Italie, je peux revenir, mais pour les vacances.»
«La MLS a une longueur d’avance sur la Serie A»
Saphir Taïder estime qu’au niveau des infrastructures, la MLS a un temps d’avance sur la Serie A Italienne. «En Italie, les infrastructures appartenant aux clubs font défaut ou sont très rares. La politique devrait en quelque sorte intervenir. Les installations ici (Canada) sont incroyables. Les gens vont au stade des heures avant le match, juste pour manger ou être avec des amis. Imaginez que même ceux qui n’aiment pas le football emmènent leurs enfants et assistent à des spectacles d’avant-match. Il y a quinze ans, l’Italie était le meilleur championnat du monde, mais plus aujourd’hui. Tout doit être restructuré. Les autres pays l’ont compris, vous ne l’êtes pas encore.»
«Le championnat n’est pas si facile que cela»
En un an et demi, Saphir Taïder a appris à connaître la MLS. Il assure que ce championnat n’est pas si facile que peuvent le penser certains observateurs. «La MLS est un championnat différent du championnat italien, mais la ligue se développe très rapidement. Ça évolue constamment. Et je peux vous dire que ce n’est pas aussi facile que les gens peuvent penser. Cette saison, nous visons à atteindre les play-offs.»
«Mon passage à l’Inter fut une belle expérience»
Saphir Taïder a évoqué ses beaux souvenirs vécus lors de son passage à l’Inter Milan. «Ce fut une belle expérience, j’étais jeune mais j’ai beaucoup joué. Je n’oublierai jamais les matches contre la Juve et Milan. Des matchs spectaculaires. Vous vous sentez différent, le stade est plein. J’avais aussi fourni de bonnes performances. Nous avons fait match nul face à la Juve et battu le Milan. Gagner un derby reste une chose gravée dans la mémoire. C’est vraiment extraordinaire.»
«J’aurais voulu y rester plus longtemps»
Et d’enchaîner : «Dans le football, Il y a toujours des bons et des mauvais moments. J’aurais tellement voulu rester plus longtemps à l’Inter. C’est vraiment dommage. C’est la seule chose que je regrette de mon passage à l’Inter», a-t-il dit avant d’évoquer son duel avec Arturo Vidal, qui était à cette période un joueur de la Juventus. «Chaque fois que j’ai joué contre Vidal, c’était une bataille physique, de pouvoir, de désir et de détermination.»
«Je suis fatigué de voir la Juventus gagner le championnat à chaque fois»
Interrogé sur les chances de voir l’Inter Milan gagner le championnat cette saison, notamment après la nomination de l’entraîneur Conte à la tête de sa barre technique, l’ancien sociétaire de Bologne a répondu : «Non, je ne pense pas que l’Inter pourra gagner le championnat même si je suis fatigué de voir la Juventus gagner à chaque fois. Pour la beauté du football, il faut que ça change un peu. Cependant, je crois que cette saison aussi verra le triomphe de la Juve. Derrière, il y aura une concurrence avec l’Inter et Naples.»
«Mazzarri m’a fait grandir, je ne le remercierai jamais assez»
Enfin, l’international algérien a tenu à remercier son ancien entraîneur à l’Inter, Walter Mazzarri. «Je ne peux que le remercier. Il m’a emmené à Milan. Je l’ai toujours respecté, il m’a fait grandir. Je pense que le Nerazzurri aurait dû être plus patient avec lui. La première année, nous avons très bien réussi sous sa direction. Puis, sur le marché des transferts d’été, l’effectif a beaucoup changé. Peut-être que de meilleurs joueurs sont arrivés. Mais dans le football, ce ne sont pas seulement les noms qui comptent. C’étaient des changements trop rapides.»

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here