La FAF réagit aux polémiques sur le dopage de Riyad Mahrez

0
4388

La Fédération algérienne de football (FAF) a qualifié la polémique dont fait objet l’attaquant de Manchester City, Riyad Mahrez de « non-événement ». L’instance précise que les craintes de dopage révélées par Pep Guardiola à propos de l’ailier algérien n’ont rien à voir avec elle.
La FAF assure que le problème ne concerne que le club anglais, excluant ainsi tout soupçon de dopage du capitaine de la sélection algérienne. « C’est un non-événement à partir du moment où le joueur a pris les médicaments après la Coupe d’Afrique des Nations. C’est un problème pour Manchester City », a coupé court l’instance fédérale, citée par la BBC.
La déclaration de l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, au sujet de la non-participation de l’international algérien Riyad Mahrez à la rencontre Manchester City-Liverpool ( community Shield ), dimanche à Wembley, a surpris beaucoup d’observateurs. « Nous n’avons pas ce qu’il a pris. C’est pourquoi, pour le contrôle antidopage, aujourd’hui était un risque, car les médecins ne l’avaient pas. C’est pourquoi il n’était pas dans l’équipe pour jouer quelques minutes », a-t-il expliqué.

La Fédération algérienne de football veut mettre fin à la polémique soulevée par les déclarations de l’entraîneur de Manchester City sur les médicaments qu’avait pris Riyad Mahrez. Des déclarations reprises par la plusieurs médias internationaux, notamment africains, soupçonnant l’attaquant de Manchester City d’avoir utilisé des produits illicites pour gagner la Coupe d’Afrique des Nations avec l’Algérie.

observalgérie


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here