Belaili dans l’attente d’une offre, jamais arrivée

0
494

Youssef Belaili va-t-il rester à l’Espérance de Tunis ? C’est une possibilité, certes pour le joueur, ce n’est pas une certitude, toujours est il que depuis un mois qu’on attend son transfert dans une autre équipe, mais jusqu’à l’heure actuelle, Belaili reste une propriété du club tunisien.
Récemment Belaili a séjourné pendant quelques jours à Tunis, au cours desquels, il a rencontré son président, l’objet de cette rencontre était évidemment de discuter de son avenir, alors qu’il annonçait dans plusieurs clubs que ce soit européens ou ceux du Golfe, d’après nos informations le président de l’EST a été direct et franc avec lui.

Voilà ce que lui a dit son président
‘’Ecoute Youssef, ne croit surtout pas qu’on est en train de vous bloquer, ce n’est nullement dans nos intentions’’, avouera-t-il à Belaili auquel on a fait croire que le club tunisois aurait repoussé des propositions émanant de quelques clubs européens notamment ‘’ faux, lui assurera le premier responsable de l’EST, officiellement on n’a reçu aucune offre, je défie quiconque disposer d’une information prouvant le contraire’’. Par ailleurs pour le dirigeant de l’EST, un seul club avait tenté de connaître sa situation au club ‘’ seul le club Qatari Al Sadd, a souhaité avoir des renseignements sur toi mais sans suite’’, révélera-t-il à son joueur qui a été, rappelons-le, un moment sur les tablettes des Girondins de Bordeaux, allant jusqu’à se renseigner auprès d’Adam Ouanas leur ancien joueur sur lui, cela s’est passé pendant la CAN en Egypte, depuis cette piste s’est refroidie, au grand dam de Belaili qui pensait qu’il allait, aussitôt après la CAN, décrocher un bon contrat dans un club européen, serait dit-on déçu d’apprendre que jusqu’à présent, on ne lui a fait miroité un transfert qui ne sera peut-être jamais concrétisé.

Il restera à l’EST si…
D’ici la date butoir du 2 septembre, soit la clôture du marché des transferts dans la plupart des championnats européens, Belaili ne perd pas espoir de voir son rêve se concrétiser d’ici la fin de ce délai. ‘’ Patiente un peu, peut-être qu’une offre tombera avant la fin du délai’’, lui a assuré son président, lors de leur rencontre la semaine dernière. En tout cas, au jour d’aujourd’hui, tout indiquerait que Belaili va rester à l’EST jusqu’à la fin de son contrat le 31 décembre prochain, qui sait qu’il se serait mis d’accord avec un club, qu’il rejoindra libre en janvier 2020, avec la possibilité d’empocher une belle prime de signature ?

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here