Boudebouz décisif offre la victoire aux verts!

0
226

« La page de la saison dernière est tournée. C’est désormais à nous d’écrire une nouvelle page de l’histoire de l’AS Saint-Étienne » avait insisté Ghislain Printant, jeudi, lors de la conf de presse d’avant match. Il a été entendu par ses joueurs, appliqués et suffisamment réalistes pour s’imposer une cinquième fois de rang à Dijon. On ne va pas tirer des conclusions hâtives alors que le technicien stéphanois demande, avec raison, de la patience. Et que tout n’a pas été parfait, loin de là.

Mais après une préparation qui avait laissé le technicien comme les observateurs sur leur faim, l’air de la compétition semble avoir stimulé les stéphanois. Il est vrai qu’ils ont eu la chance de mener 2-0 près seulement dix minutes de jeu et une entame pleine d’appétit. Dans le 4-2-3-1 qui avait déjà les faveurs de Gasset la saison passée, les coéquipiers de Loïc Perrin ont fait mal à la défense adverse par leurs courses et leur justesse technique alors qu’on s’était inquiété, à juste raison, de leur complicité offensive estivale encore imparfaite. On n’ira pas jusqu’à dire que Khazri a tout changé mais pas loin. Il serait apparu enveloppé à son retour de vacances ? Demandez aux Dijonnais qui l’ont eu sur le paletot, avant qu’il ne sorte cuit au bout d’une heure. Le Tunisien ne s’est pas ménagé, provoquant sans cesse, jusqu’à cette passe parfaitement dosée pour Hamouma qui ouvrait la marque d’un lob tout en finesse (5e). L’ailier stéphanois, très en jambes lui aussi, était à l’origine de la faute qui amenait le second but d’Ahoulou de la tête sur un coup-franc déposé par Boudebouz (10e).

leprogres


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here