Chetti ou Ghoulam pour le remplacer Farès ?

0
461

C’est un rebondissement inattendu concernant l’avenir de Mohamed Farès, qui s’apprêtait à rejoindre une grosse écurie cette semaine,  incorporé à un quart d’heure de la fin du match amical entre Spal et Cesena disputé ce vendredi, Farès a été victime d’une grave blessure et les examens médicaux effectués aussitôt après, ont révélé une  rupture des ligaments du genou gauche, ce qui l’obligerait à rester loin des terrains pour une période qui s’étalerait jusqu’à six mois.

Un vrai coup dur pour Farès qui devait s’engager cette semaine, avec l’Inter Milan, puisque les discussions entre le club lombard et la direction de Spal, étaient bien engagées, alors qu’un autre cador européen s’’est mêlé dans ce dossier en l’occurrence le FC Porto, une blessure qui arrive au très mauvais moment pour le récent champion d’Afrique avec l’Algérie à la CAN 2019, même si à 23 ans, il devrait  bénéficier d’autres occasions à l’avenir pour réaliser son rêve, celui de rejoindre un grand club, gageons qu’il saura surmonter cette dure épreuve, en revenant plus fort après.

 

Chetti ou Ghoulam pour le remplacer ?

Comme dirait l’autre le malheur fait le bonheur des autres, pour combler la défection de Mohamed Farès notamment lors des deux prochaines internationales, Djamel Belmadi qui utilise jusqu’à maintenant sur le couloir gauche Ramy Bensebaïni, pour le concurrencer au poste, doit retenir dans sa prochaine poste, un remplaçant à Farès, du coup l’éventualité d’un retour de Fouzi Ghoulam n’est pas à écarter, un retour qui dépendra de la position qui sera affichée  par Belmadi, car pour rappel, Ghoulam avait saisi la FAF par le biais de son frère pour l’informer de sa décision de ne pas prendre part à la CAN 2019, préférant se consacrer entièrement à son club, Naples,, notamment après son retour de blessure,  qui l’avait éloigné des terrains pendant de longs mois, une réaction qui n’a pas été du goût de Belmadi avait-on laissé entendre, bien que Ghoulam tentera de se ressaisir après, en postant un message d’encouragements à son coéquipier en club Adam Ouanas, accompagné d’une petite phrase sympa pour Belmadi, lors de la CAN, un message qui veut dire, qu’à 28 ans, Ghoulam serait toujours  déterminé à réintégrer les Verts, quoique ses chances de retour en sélection sont minimes car on doute fort que Belmadi passera l’éponge surtout après la sortie impromptue de son frère et conseiller lorsqu’il a été présélectionné dans la liste des 39 joueurs envoyée à la CAF. Enfin…. ! Si tel sera le cas, pour pallier la longue absence de Farès, le sélectionneur national pourrait se rabattre sur Ilyès Chetti, âgé de seulement 24 ans, l’ancien défenseur de la JSK fraîchement transféré à l’Espérance de Tunis, figurerait parmi les postulants pour remplacer Farès sur le couloir gauche de la défense de l’EN, Chetti pourrait y espérer encore plus, étant donné que Belmadi ne s’appuie pas sur uniquement sur des joueurs qui évoluent en Europe, les exemples Belaili, Benlamri, Mbolhi ou Bounedjah sont là pour le confirmer, reste à Chetti de montrer un bon visage dans ses débuts avec l’EST afin de convaincre le sélectionneur national à lui envoyer une convocation, pourquoi pas prochainement avec la trêve internationale du début de septembre.

competition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here