« J’aime trop avoir le ballon dans les pieds »

0
306

Le milieu de terrain nîmois est une des plus prometteuses recrues de l’été et il a hâte de découvrir l’ambiance du stade des Costières.

Objectif Gard : Que retenez-vous de la défaite à Paris ?

Zinedine Ferhat : Que cela a été dur. Je pense que nous avons bien débuté le match. Nous étions bien en place, en appliquant les consignes du coach. L’état d’esprit de l’équipe était bon et nous avons fait les efforts défensifs.

Que vous a-t-il manqué pour faire un meilleur résultat ?

Il faut parvenir à plus garder le ballon et se créer plus d’occasions. Mais cela va venir dès samedi, on a les joueurs et la qualité technique pour y parvenir. Il ne faut pas oublier que c’est compliqué de récupérer le ballon contre le Paris Saint-Germain.

Sur le plan personnel c’était vos débuts en Ligue 1.

Oui c’était mon premier match en ligue 1 et en plus contre Paris. Je pense que c’est le meilleur adversaire de la saison, je commence au Parc des Princes. J’espère que la suite sera moins difficile (rires) !

« Mon idole a toujours été Aziz, mon père »

 

Vous allez maintenant jouer à domicile.

J’ai hâte, car depuis le jour où j’ai signé à Nîmes, on me parle de l’ambiance des Costières.

Comment se passent vos premières semaines dans la Gard ?

Venant d’Algérie, j’ai l’habitude du climat chaud. Je trouve la ville et les gens sympas.

À quel âge avez-vous commencé le football ?

À cinq ans, dans un petit club, à Bordj Menaiel. Après je suis parti dans l’académie de la F.A.F (Fédération algérienne de football, ndlr). C’est comme Clairefontaine en France. J’ai participé à la CAN U20 (Coupe d’Afrique des nations, ndlr). À 17 ans j’ai signé mon premier contrat professionnel à l’USMA (Union sportive de la médina d’Alger, ndlr). C’est un grand club en Algérie avec lequel j’ai été deux fois champion.

Qui étaient vos coaches à l’USM Alger ?

J’ai eu Hervé Renard, Didier Ollé-Nicole (entraîneur du Nîmes Olympique de 2003 à 2005, ndlr), Rolland Courbis et Miguel Angel Gamondi.

Qui vous a donné envie de devenir footballeur ?

Mon idole a toujours été Aziz, mon père. C’est un très grand joueur en Algérie. Il a été international. Je cours plus vite que lui mais il a une grosse frappe.

« J’ai klaxonné dans les rues ! »

 

Avez-vous fêté la récente victoire de l’Algérie en Coupe d’Afrique des nations ?

Oui, un peu. J’ai klaxonné dans les rues (Rires) !

Espérez-vous toujours porter de nouveau le maillot de l’équipe d’Algérie ?

J’ai été international en jouant en Ligue 2. Maintenant, j’évolue en Ligue 1 et je vais tout faire pour revenir en sélection.

Pourquoi avoir signé à Nîmes cet été ?

Nîmes était le club qui me respectait le plus. L’année dernière, il était prêt à mettre deux ou trois millions pour m’acheter. Là, ils m’ont appelé et j’en ai discuté avec ma famille et mon agent. Je peux réussir ici et vite rentrer dans le projet du club.

De qui vous sentez-vous le plus proche ?

Presque avec tout le monde. Pablo (Martinez, ndlr), Théo (Valls, ndlr), Bobich’ (Antonin Bobichon, ndlr), Gaétan (Paquiez, ndlr)…

Avez-vous des objectifs pour cette saison ?

Le coach connaît mes qualités et mes défauts. J’aime trop avoir le ballon dans les pieds. Cette saison, l’objectif sera de marquer des buts.

Allez-vous tirer les coups-francs ?

Le premier match c’est Bobich’ (Antonin Bobichon, ndlr) et après c’est moi. On va alterner et on verra.

objectifgard


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here