Belaili force pour rejoindre l’Europe !

0
1579

Désireux de prendre une revanche contre le sort, après une première expérience non concluante en France, Youssef Belaïli n’a qu’une obsession, revenir dans le vieux continent.

Or, du côté de la direction de l’Espérance de Tunis, on ne l’entend pas de cette oreille, les dirigeants du vieux club tunisois souhaiteraient empocher une grosse indemnité en le revendant à un autre club, or il s’avère que des agents sentant sans doute la belle affaire ont proposé leurs services pour la France. Selon un agent qui est en contacts permanents avec le président du SCO Angers Saïd Chaâbane, celui-ci n’a pas apprécié les conditions dans lesquelles Belaïli avait quitté le club. Eventuellement le transférer en Europe, une idée qui a emballé  les Tunisiens et même le joueur, toutefois au jour d’aujourd’hui aucune offre n’a été transmise à la direction de l’EST, soupçonnant ses dirigeants de dissimuler des contacts avec des clubs européens, Belaïli serait, dit-on, en désaccord avec son employeur qui serait, d’après un proche du dossier, favorable à un transfert dans le Golfe, comme l’international algérien campe sur sa position, car il n’ignore pas que l’EST risquerait de le perdre en janvier 2020, sans empocher le moindre sou, vu qu’il sera libre le 31 décembre prochain.

Ils veulent le prolonger

Craignant que d’ici le 2 septembre, soit à la fin du délai des signatures en Europe, Belaïli fait, nous a-t-on rapporté, la pression sur son employeur pour lui faciliter son  transfert en Europe mais ses dirigeants sont unanimes, ‘’ comment voulez-vous aller là-bas, alors qu’on n’a reçu aucune offre officielle émanant de clubs européens’’, a clairement signifié un des responsables de l’EST à Belaïli, cela dit, n’ignorant pas qu’il demeure un joueur transférable, notamment après sa belle participation à la CAN 2019, la direction des Sang et Or envisagerait de lui proposer une prolongation de contrat, avec une revalorisation salariale, on ne sait par contre si Belaïli donnerait son accord pour prolonger son contrat, alors que des agents qui l’auraient approché depuis son retour d’Egypte lui ont conseillé d’attendre la fin de son contrat le 31 décembre afin de négocier avec son futur club une belle prime de signature.

competition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here