Benlamri réclame une revalorisation de salaire !

0
583

Selon le quotidien sportif saoudien Arriyadiyah, le défenseur international algérien d’Al-Shabab (Div.1 saoudienne) Djamel-Eddine Benlamri a boycotté la séance d’entraînement du vendredi, réclamant une revalorisation salariale. Convoité en Turquie, le défenseur réclame un changement de son statut en club après sa brillante CAN.

Auteur d’une Coupe d’Afrique des Nations de très haute facture, Djamel Benlamri réclame un nouveau statut au sein de son club saoudien. Le n°4 des Verts dont le contrat avec le club saoudien court encore jusqu’en 2021, touche un salaire annuel de 1,2 million de dollars. Il a refusé de s’entraîner vendredi, menaçant de quitter Al-Shabab si ses doléances ne seront pas acceptées, selon la même source.

Benlamri (29 ans), arrivé à Al-Shabab en 2016, est convoité par des clubs turcs et émiratis mais sa direction souhaite absolument le conserver. Le joueur algérien a réintégré le groupe jeudi après avoir bénéficié de quelques jours de repos supplémentaires. La direction du club l’a même honoré jeudi soir avant le début de la séance d’entraînement, moins d’un mois après avoir remporté la CAN-2019 avec l’équipe nationale en Égypte.

Interrogé par le média local Al Eqtisadiah, le principal concerné a opté pour un discours diplomatique. « Je suis revenue à Riyad après la Coupe d’Afrique des Nations, je me suis entrainé deux jours avant de subir une blessure qui m’a empêché de continuer la préparation. Je vais continuer les soins pour pourvoir apporter un plus l’équipe. Je suis à la disposition du coach, et ma participation est entre ses mains, c’est à lui que revient la décision. Il reste encore du temps avant le premier match de championnat samedi prochain ». Pour la 1ère journée du championnat saoudien, Al Shabab se déplace sur le terrain d’Al Fateh.

lagazettedufennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here