Slimani rejeté par son club

0
565

Contre toute attente, Islam Slimani a atterri à Monaco où il a été prêté pour une année, avec une option d’achat par Leicester. D’ailleurs, les négociations entre les deux parties ont abouti rapidement sur cet accord qui fait surtout l’affaire de l’attaquant des Verts.

Rejeté par son entraîneur à Leicester, après son retour de prêt de Fenerbaçe, Slimani va avoir une ultime chance de prouver sa valeur et montrer à ceux qui l’ont vite enterré qu’il est en mesure de donner encore sur un terrain.

 

«Il me connaît bien»

Dès que l’information sur la venue de l’attaquant algérien à l’AS Monaco a circulé, tout le monde a pensé que l’entraîneur portugais serait à l’origine du transfert de Slimani dans ce club. Cela a été d’ailleurs confirmé par Slimani dans une vidéo postée par le club monégasque, après la signature du contrat. «Effectivement, si je suis ici à Monaco, c’est en partie grâce à Jardim, c’est un entraîneur qui me connaît bien. D’ailleurs, c’est lui qui m’avait fait venir la première fois en Europe, lorsque j’ai rejoint le Sporting Lisbonne en 2013», reconnaît Slimani, qui mesure bien sa chance en rejoignant son ancien mentor. Evidement, cinq ans après, son niveau de forme physique n’est plus le même, elle est sur le déclin même ; néanmoins, le rusé Leonardo Jardim ne l’a pas fait venir pour le plaisir. Le coach portugais est conscient qu’avec le travail, Slimani va retrouver le niveau qui était le sien il y a quelques années. Moins doué techniquement, Slimani a besoin d’un entraîneur qui le met en confiance, ce que tâchera certainement de faire Jardim afin d’utiliser à bon escient les qualités de l’international algérien, qui, plus il sent qu’il est valorisé par son entraîneur, plus son rendement sera bon.

 

«Je suis venu pour marquer des buts et aider l’équipe»

En débarquant au Rocher, Slimani n’ignore pas que tous les yeux seront braqués sur lui. Il doit honorer la confiance de Jardim qui lui a tendu une perche au moment même où d’autres clubs ne voulaient pas de lui. En outre, l’objectif de notre international est, selon ses propos : «Je veux marquer beaucoup de buts et surtout aider l’équipe.» Conscient qu’il lui faudrait un peu de temps pour trouver ses repères et surtout du rythme, car la saison écoulée, il n’a pas beaucoup joué, que ce soit avec Leicester et même lors de son prêt à Fenerbaçe, si l’on ajoute bien entendu son faible temps de jeu avec la sélection algérienne, des données que Jardim n’a pas pris en compte en validant son transfert à l’ASM, car il connaît bien son potentiel. «Je suis un joueur expérimenté, je pourrais aider l’équipe en dehors et sur le terrain», promet le joueur.

 

Oleg Petrov : «C’est un attaquant puissant et un buteur…»

Le vice-président directeur général de l’ASM, Oleg Petrov se félicite de l’arrivée de Slimani dans son club. «On souhaite la bienvenue à Slimani, c’est un attaquant puissant et un buteur qui a démontré ses qualités dans le championnat portugais et anglais notamment, mais aussi dans des compétitions internationales (référence à ses prestations avec l’équipe d’Algérie – Ndlr). Islam va renforcer notre potentiel offensif et saura mettre son expérience au profit du groupe et des plus jeunes», espère le dirigeant monégasque.

 

Falcao va-t-il rester ?

Si au départ, en recrutant Islam Slimani, l’objectif de l’ASM est de combler le départ de l’international colombien, en rebondissement hier après-midi, dans une conférence de presse, Oleg Petrov a révélé que Falcao pourrait rester finalement à Monaco : «On espère qu’il restera au club, c’est un grand joueur qui a beaucoup de qualités, il a toujours été professionnel. En plus de ses qualités de buteur, il y a une belle histoire entre Falcao et le club. Certes, il veut jouer la Ligue des champions, mais n’oublions pas, il est encore sous contrat avec nous.» Le N°2 de l’état-major de l’ASM l’a-t-il dit pour faire monter les enchères, notamment après que Galatassaray s’est montré très intéressé pour son recrutement. Toujours est-il que si Falcao reste à Monaco, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour Slimani, d’autant que le club du Rocher a enrôlé cet été un autre attaquant de pointe redoutable en la personne du Franco-Tunisien, Yanis Benyeder. Ce qui est certain, en revanche, avec Slimani, l’ASM a bouclé son recrutement offensif. Désormais, il attaque le secteur défensif, d’après le vice-président du club.

 

Il est le 12e joueur algérien…

En s’engageant avec l’ASM pour une saison, Islam Slimani sera le 12e joueur algérien à rejoindre les rangs de Monaco. Pendant la Révolution, les regrettés Ahmed  Bentifour et Kaddour  Bekhloufi  avaient portés les couleurs de l’ASM, avant de rejoindre leurs camarades dans la glorieuse équipe du FLN ; bien avant eux, un certain Bensaïd et ensuite dans les années 1960,  Chabri et Chaibi ont joué au club de la principauté. Qui ne se souvient pas lors des qualifications de l’équipe nationale aux coupes du monde 1982 et 1986 d’Abdallah Medjadi, dit Liégeon. Une décennie plus tard, Ali Benarbia a fait les beaux jours de l’ASM, Moussa Saïb a également fait une petit pige sur le Rocher, tout récemment Medjani Carl et Rachid Ghezzal ont fait un passage éphémère à l’ASM.

competition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here