Bras de fer entre le NAHD et le Stade Rennais pour Naoufel Khacef

0
512

En conflit avec le NA Hussein Dey depuis plusieurs mois, le latéral gauche international U23 Naoufel Khacef pourrait s’engager avec le Stade Rennais ces prochains jours. Alors qu’il ne reste que quelques heures avant la clôture du marché des transferts, le club algérien tente de négocier en désespoir de cause une indemnité de transfert honorable pour un joueur sur le point d’être reconnu comme libre par la FIFA. Moyennant transfert après accord entre les deux clubs ou libre de tout engagement, Khacef est attendu en Bretagne dès cette semaine.

Un bras de fer est engagé depuis de longs mois entre l’international algérien Naoufel Khacef et son club, le NA Hussein Dey qui refuse de le voir partir sous d’autres cieux. En abandon de poste après avoir effectué sa préparation estivale en solo, le latéral gauche de 21 ans est déterminé à rejoindre l’Europe et ne compte plus remettre les pieds à Hussein Dey. Pisté par de nombreux clubs européens où il a été proposé par son agent français Christophe Hutteau (et son collaborateur Khaldi Ali qui prospecte le marché algérien à la recherche de pépites), Naoufel Khacef plait particulièrement au Stade Rennais qui a flairé la bonne affaire.

Les dirigeants bretons ont dans un premier tenté de trouver un compromis avec le club algérien pour acquérir le talentueux gaucher de 21 ans formé à l’USM Alger et révélé au NA Hussein Dey où il compte plus de 60 matchs en Ligue 1 algérienne depuis ses débuts à seulement 18 ans. Fermé au dialogue tout l’été, le club algérien, dont la gestion est décriée par de nombreux observateurs, est aujourd’hui en train de se mordre les doigts.

Le NAHD réclame 100 000 euros

Selon nos informations, le NAHD s’est vu proposé la somme de 50 000 euros + 10% à la revente du joueur par le Stade Rennais. Les dirigeants nahdistes ont catégoriquement refusé cette offre pour réclamer en retour une indemnité de 100 000 euros sans bonus. Mais le temps presse et le club algérois n’a plus vraiment le choix. Peu motivé à débourser une somme conséquente, le club rennais devrait ainsi attendre la fin du mercato (dès ce soir) pour signer le joueur algérien en tant que joueur libre après l’intervention de la FIFA. En effet, l’agent du joueur algérien, a entamé une procédure disciplinaire auprès de l’instance mondiale pour obtenir la libération du joueur qui n’a pas été payé par son club depuis plusieurs mois. Selon les agents du joueur, Khacef est ainsi libre de signer en Europe.

Rennes l’attendra gratuitement

Le NAHD risque donc de voir partir son joueur gratuitement alors que le Stade Rennais était prêt à octroyer une indemnité de transfert (assez dérisoire) pour éviter une procédure disciplinaire longue et coûteuse auprès de la FIFA. Contrairement à l’ES Sétif qui a favorisé le départ de son jeune arrière gauche Aïssa Boudechicha (pour seulement 50 000 euros payés par Bordeaux qui a levé une clause libératoire dans le contrat du joueur), le NA Hussein Dey tente par tous les moyens de bloquer son jeune joueur quitte à compromettre sa carrière internationale. Habituel titulaire en sélection Espoir, Khacef a ainsi été écarté par le sélectionneur Ludovic Batelli pour la double confrontation face au Ghana (6 et 10 septembre) comptant pour les qualifications pour les JO 2020 à Tokyo. Qu’importe, il devrait se rendre en France ces prochains jours après l’obtention de son visa et probablement signer un bail de 3 ans avec le Stade Rennais où il succéderait sur le couloir gauche à un certain Ramy Bensebaini.

la gazette du fennec


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here