Belle fête hier à Alger

0
690

L’Algérie s’est imposée face au Bénin lundi (1-0), un match amical qui était la première sortie des nouveaux champions d’Afrique. Chez eux, les joueurs ont pu soulever le trophée face à leurs supporters.

Un mois et demi, presque deux mois même que les supporters algériens attendaient ça. Les Fennecs ont célébré lundi, dans leur stade du 5 Juillet à Alger, leur titre de champion d’Afrique, décroché le 19 juillet en Egypte face au Sénégal (1-0) – le deuxième sacre continental de leur histoire après 1990. Ce stade qui s’embrasait déjà lors de la finale de la CAN diffusée sur écran géant (et même en demies). La joie a été totale avec un match amical remporté face au Bénin (1-0), dans la douleur mais avec une domination assez nette dans le jeu et au nombre d’occasions.

La soirée était avant tout dédiée à la fête, ce que Djamel Belmadi avoue sans détour (pour Dzfoot.com): « Le terrain n’était pas bon. Il n’y avait pas d’appuis, j’ai hésité jusqu’au dernier moment avec Tchaker, mais je voulais que le maximum de public puisse venir. » Il fallait quand même assurer le score pour ne pas gâcher cette soirée de feu. L’arbitre y est allé de son petit coup de pouce en faisant retirer à Slimani le penalty de la gagne, alors que le gardien béninois avait arrêté la première tentative. « Il aurait fallu être plus tueurs pour avoir un meilleur score, analyse le sélectionneur, légende nationale depuis ce fameux 19 juillet. On a des joueurs au-dessus du lot techniquement, j’avais peur qu’ils en abusent, mais je suis satisfait. »

Belaili: « On croit en nous, on dédie ce trophée aux fans »

L’ancien joueur de l’OM a fait jouer les vainqueurs de la CAN (Riyad Mahrez capitaine, Sofiane Feghouli également titulaire, Yacine Brahimi entré en seconde période…) et précise d’ailleurs qu’il sera logiquement difficile de changer lors des matches à venir. Si Raïs M’Bolhi a dû s’employer en première période (20e), quasiment toutes les opportunités franches ont donc été pour l’Algérie, avec Belaili (10e), Bounedjah (31e), Bennacer (42e) ou encore Mahrez (48e), avant ce but sur penalty du nouveau Monégasque Islam Slimani, qui venait d’entrer (1-0, 71e) et a raté deux autres énormes occasions en fin de partie (89e, 90e+1).

« On a d’excellents joueurs et un excellent coach, un super public, insiste Youcef Belaili à l’issue de la rencontre (sur Algérie 3). On croit en nous, on dédie ce trophée aux fans. » Ce match était aussi l’occasion de rendre hommage au défenseur Rafik Halliche, qui a pris sa retraite internationale. Dans l’allégresse totale, tout un pays s’est donc retrouvé autour de ses héros, qui ont enfin pu lever la Coupe d’Afrique à domicile. Il n’y aura pas d’autre match pour les Algériens en ce mois de septembre.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here