C’est confirmé, Mahrez n’est que le 2e choix de Pep

0
3497

Encore une fois, l’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, a prouvé que l’international algérien Riyad Mahrez n’est pas son choix numéro un sur le côté droit de l’attaque des Citizens.

Il a suffi seulement d’un but du Portugais Bernardo Silva, lors de la précédente journée face à Brighton, pour qu’il retrouve sa place avec Sterling et Agüero pour composer l’attaque du double champion d’Angleterre. Mais toujours est-il, on pourrait faire une autre lecture pour dire que Guardiola aurait ménagé l’international algérien pour le match de mercredi face à Chakhtior Donetsk dans le cadre du premier match de la phase des poules de l’UEFA Champions League. Pour cette cinquième sortie de la Premier League, l’entraîneur des Citizens n’a changé que Mahrez en attaque par rapport au précédent match, et Kevin de Bruyne, qui avait cédé sa place à Rodrigo. Sinon, il avait repris les mêmes joueurs pour jouer contre une équipe de Norwich City, à la traîne, occupant la peu reluisante 18e place au classement. Avec 201 minutes de temps de jeu avant la rencontre d’hier, Mahrez avait disputé deux matches en intégralité (West Ham et Brighton & Hove Albion), et respectivement 11 et 10 minutes face à Bournemouth et Tottenham.

 

Des Citizens manquant de créativité

Les Canaris, qui donnaient l’impression d’être dominés, ont bien contré l’une des plus fructueuses attaques de la Premier League. Sterling, Agüero et Bernardo Silva, encore moins David Silva ont eu du mal à déjouer la défense du champion de la Championship. Très bien regroupés, les joueurs de Daniel Farke, poussés par leurs supporters, gagnaient beaucoup de duels et les Citizens manquaient vraiment de punch. Norwich ne se contentait pas de défendre. En opérant par des contres, les Jaune et Vert ont trouvé la faille juste après le quart d’heure. Mc Lean, de la tête, a coupé la trajectoire du ballon pour le placer dans la lucarne d’Ederson, puis Cantwell fait le break avant la demi-heure de jeu. Une minute avant la pause, et sur le deuxième tir cadré seulement des Citizens, Agüero a relancé le match en réduisant le score (2-1). Mais l’espoir des Citizens est vite douché, quatre minutes seulement après le retour des vestiaires. Une grosse erreur d’Otamendi a permis à Norwich d’ajouter le troisième but grâce à l’opportunisme de Pukki.

 

73, entrée timide de Mahrez  

Guardiola fait rentrer Jésus et De Bruyne en même temps à l’heure de jeu. Même s’il y a eu un léger mieux dans le jeu, l’équipe mancunienne manquait de tonus et ne parvenait pas à trouver la faille. A la 73e minute, Guardiola décide d’incorporer l’international algérien à la place de Bernardo Silva, loin du compte. Rodrigo a tout de même réussi à réduire le score d’un superbe tir des 20 mètres, à la 88e minute de jeu. Mahrez a été quelque peu remuant, mais il a eu du mal à, l’instar de ses coéquipiers, à trouver son niveau et de déjouer une défense de Norwich, qui ne laisse rien passer, et de son gardien de but Tim Krul impérial. Malgré un terrible pressing dans les dernières minutes, Manchester City s’est incliné pour la première fois depuis neuf mois et concède, désormais, cinq points de retard sur le leader, Liverpool, vainqueur avec autorité sur Newcastle (3-1).

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here