Djamel Belmadi assistera au match des A’

0
214

Comme prévu, après le match des Verts face au Bénin, Djamel Belmadi sera de retour aujourd’hui au Centre technique national de Sidi Moussa.

 

En effet, le sélectionneur national, qui a mis à la disposition des A’ tout son staff technique, à savoir Aziz Bouras, Serge Romano et Merouani Amara, ainsi que tout son staff médical, aura bien évidemment un droit de regard sur cette équipe composée de joueurs locaux. L’EN des A’ s’apprête à disputer un match décisif le samedi 21 septembre au stade Mustapha-Tchaker de Blida face au Maroc dans le cadre des éliminatoires du CHAN 2020 prévu au Maroc l’année prochaine.  Il est important de rappeler que l’entraîneur national était déjà présent lors du précédent stage et avait même assisté aux rencontres amicales des A’. Un droit de regard qui lui permettra aussi de voir les éléments capables de rallier les A, surtout dans certains postes.

 

Avec l’absence momentanée de Zeffane, une doublure à trouver pour Atal

En effet, en l’absence momentanée chez les Verts de Mehdi Zeffane, qui n’a toujours pas trouvé de club preneur malgré ses excellentes performances lors de la précédente coupe d’Afrique des nations aux quarts, demis et finale, Djamel Belmadi, suite au forfait de Youcef Atal, devra trouver une doublure au défenseur niçois. Face au Bénin, le coach national n’avait pas fait appel à un deuxième arrière droit type dans sa liste. Certes, il y avait Aïssa Mandi, qui a déjà eu à évoluer dans ce poste, mais ces derniers mois, et surtout constatant la grande complémentarité qui existe entre lui et Djamel Benlamri, il est clair que Mandi ne bougera pas de l’arrière-garde des Verts. Un axe central qui a encaissé seulement deux buts lors de la précédente CAN en Egypte (ndlr, un but face à la Côte d’Ivoire et un but contre le Nigeria), et qui prouve de match en match sa grande solidité. Du coup, le match de samedi prochain pour certains joueurs locaux face au Maroc sera aussi l’occasion de prouver qu’ils ont toutes les qualités requises pour faire partie de la sélection A. Et, dans ce poste d’arrière droit justement, chez les locaux, il y a le Mouloudéen Walid Alati, mais aussi Mustapha Bouchina du Paradou, ce dernier âgé de 28 ans. Enfin, il est important de rappeler que l’ancien coéquipier du PAC d’Atal, Haïthem Loucif, qui vient de signer à Anger en Hexagone, peut lui aussi revenir en EN s’il réussit à avoir du temps de jeu avec son nouveau club. Mais, en plus du poste d’arrière droit, il y a aussi le côté gauche de la défense de l’EN.

 

Ghoulam, qui s’est auto-blacklisté, à gauche ce n’est toujours pas fixé

En effet, Ramy Bensebaïni est désormais le titulaire indiscutable dans ce poste, après que Faouzi Ghoulam a refusé, de manière diplomatique, la sélection nationale, notamment pour disputer la précédente CAN puisqu’il n’a pas hésité à demander à Belmadi de ne pas faire appel à lui. Du coup, il s’est auto-blacklisté. «Ghoulam nous avait dit quand on est partis le voir qu’il n’était pas prêt à rejoindre l’EN. Et bien, quand il nous fera savoir qu’il est prêt, on étudiera la question», avait indiqué Belmadi il y a quelques jours lors de sa conférence de presse.

Et pour les 23 du Bénin, le patron des Verts avait décidé de convoquer Ilyès Chetti qui a signé lors du précédent mercato à l’Espérance de Tunis.

Chetti, s’il enchaîne les matchs avec son nouveau club, mais surtout s’il est performant, peut revenir en EN. Cela dit, la porte de la sélection n’est nullement fermée pour des éléments qui évoluent dans notre championnat.

De ce fait, les latéraux au niveau de la ligne défensive des A’ auront ainsi une carte à jouer, à l’image de Redouane Cherifi, Nabil Lamara mais aussi Islam Chahrour. C’est dire que Belmadi sera non seulement attentif à la prestation des joueurs après-demain, mais aussi à leurs séances d’entraînement et leur comportement lors de ces trois derniers jours de stage.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here