EN A’: Ludovic Batelli résilie son contrat

0
564

Le technicien français, Ludovic Batelli (56 ans) qui n’a pu qualifier la sélection algérienne des « olympiques » aux JO 2020 et celle des locaux au CHAN 2020 vient de résilier son contrat avec la Fédération algérienne de football (FAF) à l’amiable. Engagé en février dernier, le désormais ancien DEN qui percevait un salaire mensuel de 22 000 euros s’est avéré être un gros fiasco !

Piteusement éliminé des éliminatoires de la CAN 2019 en septembre dernier avec les U23 face au Ghana en concédant une défaite amère face au Ghana à Sétif (0-1) après un nul encourageant à l’aller à Accra (1-1), Ludovic Batelli n’a pas survécu au naufrage de la sélection A’ à Berkane qui a concédé un cinglant revers 3-0 face au Maroc après un triste nul 0-0 à l’aller.

Engagé en février 2019 par la FAF pour succéder à Boualem Charef au poste de DEN (Directeur des Équipes Nationales) le technicien français de 56 ans n’a jamais réussi à se fondre dans le paysage footballistique algérien et imposer sa patte à la DTN. Flanqué d’un bon CV avec une expérience internationale appréciable (5 ans à la DTN française puis une pige aux Émirats AU) l’ancien coach d’Amiens a entretenu le mystère entre son rôle de DEN et sélectionneur des U23 avec un droit de regard sur toutes les autres sélections.

Deux missions et deux échecs cuisants

Engagé essentiellement pour diriger la sélection U23, Ludovic Batelli a échoué dans sa principale mission avec les “olympiques” malgré les moyens offerts par la FAF et une liberté dans la gestion avec la nomination de son adjoint français au poste de sélectionneur des U20. On retiendra toutefois que pour la sélection des locaux, il a hérité d’une situation catastrophique en acceptant de prendre la sélection A’ en Août après le retrait énigmatique de Djamel Belmadi juste après la CAN 2019. Interrogé sur les raisons de la défaite au Maroc, Batelli s’est défendu sans convaincre. « Les causes je ne les connais pas, j’ai hérité du chantier en cours de route. On peut reprocher plein de choses sur la préparation. La Fédération a mis en place des choses pour que cette équipe se prépare de cette façon là (NDLR : zéro match de préparation !). On a fait un premier stage où c’était difficile car les garçons ne se connaissaient pas. Les regrets je ne les ai pas sur la préparation ou sur le peu de temps qu’on a passé ensemble, je les ai sur les erreurs techniques énormes que l’on fait à ce niveau là et ça nous tue le match ».

Encore une erreur de casting pour Zetchi !

En engageant un technicien réputé chez les jeunes, sacré Champion d’Europe 2016 avec la génération M’Bappé, la FAF pensait sans doute faire une très bonne affaire en misant sur Ludovic Batelli généreusement payé à hauteur de 22 000 euros par mois sans compter son staff technique. Malheureusement comme pour Alcaraz, Madjer, Saâdane ou Tikanouine, la FAF s’est trompée sur l’homme et il s’agira de redéfinir une stratégie qui fonctionne après ces nombreux échecs. Hormis le succès de Djamel Belmadi avec les A lors de la CAN 2019 en Égypte, c’est le fiasco total pour le reste des catégories : des féminines humiliées lors de la CAN 2018 aux éliminations sans gloire des U20, U23 ou encore des locaux dès la phase des qualifications. Tout est à revoir ! Le contrat avec Batelli a été résilié ce lundi matin et ce dernier s’est envolé en France avec son chèque et surtout ses secrets sans dévoiler les raisons profondes de son échec. Au suivant

LA GAZETTE DU FENNEC!


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here