EN: Un voyage très difficile attend les verts au Bostwana

0
1686

La sélection nationale va renouer avec les voyages en Afrique, notamment les longs périples avec un déplacement périleux vers la capitale du Botswana, Gaborone,  le 16 novembre prochain pour affronter l’équipe locale, dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, Total 2021, qui devrait avoir lieu au Cameroun, sauf revirement de dernière minute, puisque beaucoup de bruits circulent dans ce sens. C’est le premier long voyage pour l’EN depuis septembre 2017 où les Verts avaient affronté la Zambie à Lusaka pour le compte des qualifications à la Coupe du monde 2018. Un voyage que la FAF et le sélectionneur national doivent bien planifier afin de permettre à l’EN de revenir avec les trois points et assurer rapidement la qualification à la prochaine édition de la CAN, dans le but de se consacrer aux éliminatoires de la Coupe du monde.

9 heures de vol pour rejoindre Gaborone
Le voyage à Gaborone se fera en effet à bord d’un vol spécial qui sera affrété par  la compagnie nationale, Air Algérie. La durée du vol  sera de 9 heures, sans prendre compte de l’escale technique qui devrait se faire à l’aéroport de Djanet, comme d’habitude. Un long voyage qui pèsera sans aucun doute sur les joueurs, eux qui auront disputé deux jours avant le voyage, un match face à la Zambie à Blida.

Forte température et un taux d’humidité élevé
Les conditions climatiques ne sont pas en reste. En effet, ce sera un sérieux adversaire que Djamel Belmadi et son staff doivent prendre très au sérieux pour éviter toute situation délicate le jour du match, le 18 novembre. Ainsi, il fait très chaud ces jours-ci à Gaborone et ce sera aussi le cas le jour du match puisque selon les prévisions météorologiques, il devrait faire entre 36° et 42°. Le taux d’humidité  est toujours élevé dans cette ville, qui ressemble un peu à Addis-Abeba où les Verts  ont beaucoup souffert à deux reprises en 2014 et 2016 du taux d’humidité très élevé.

Belmadi misera sur la récupération après la Zambie
Ainsi, Djamel Belmadi misera énormément sur la récupération, juste après le match de la Zambie, prévu le 14 novembre au stade Mustapha-Tchaker de Blida. Les joueurs seront soumis à un travail spécifique et intense en matière de récupération, le lendemain de la rencontre, alors que pour le jour du départ, il y aura une seule séance de courte durée avant le décollage vers Gaborone. Sur place au Botswana, le staff technique tracera aussi un programme de récupération à l’hôtel pour que les joueurs soient au top de leur forme, le jour du match face à cette équipe du Botswana qui parait modeste mais qu’il faudra prendre très au sérieux, surtout que l’entraîneur de cette équipe est un Algérien qui connaît parfaitement les Verts.

le buteur

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here