Bilel Omrani s’exprime sur une éventuelle première sélection

0
255

Brillant depuis l’entame de la saison avec sa formation roumaine du CFR Cluj, l’attaquant franco-algérien, Billel Omrani, qui figurerait dans la liste élargie de Djamel Belmadi en prévision du prochain stage, a accepté de répondre à nos questions et se livrer aux lecteurs du Buteur. Le joueur formé à l’Olympique Marseille réitère son souhait de porter les couleurs de l’Algérie. Entretien sur le site du buteur:

Cette saison, vous vous illustrez fortement avec votre club du CFR Cluj. Déjà 12 buts en 22 matchs disputés toutes compétitions confondues. On sent que vous avez franchi un palier dans votre carrière…
Je pense avoir déjà franchi ce palier la saison dernière. J’ai beaucoup progressé et j’estime que cette saison est celle de la confirmation. Je réalise un très bon début de saison et je suis très content de mes performances. J’ai fini meilleur buteur des tours préliminaires de la Ligue des champions et même en championnat, je marque des buts, même si le coach a eu tendance jusque-là à me préserver en ne me faisant pas jouer beaucoup en championnat afin d’être bien prêt pour les matchs de coupes européennes. D’ailleurs, j’ai discuté avec lui récemment et je lui ai dit qu’il pouvait compter davantage sur moi en championnat. Je suis jeune et j’ai la capacité de bien récupérer malgré l’enchaînement des matchs.
Vous avez marqué six buts dans les différents tours préliminaires de la Ligue des champions de cette édition 2019-2020 et aussi un but en phase de poules de l’Europa League face à la Lazio de Rome. Qu’est-ce que cela vous a apporté ?
Plus de visibilité bien entendu. Aussi, j’ai pris beaucoup d’expérience. C’est toujours enrichissant d’affronter des clubs comme le Celtic Glasgow, le Stade Rennais, la Lazio de Rome et le Slavia Prague. Ça vous pousse à travailler davantage et à vous donner à fond pour être constamment à la hauteur. J’écoute beaucoup aussi les consignes de l’entraîneur.
Le sélectionneur national, Djamel Belmadi, n’est pas resté insensible à vos performances et vous suit de près depuis quelques semaines. Avez-vous eu vent de cette information ?
Oui, j’ai entendu ça, mais je n’ai pas eu confirmation, puisque je n’ai pas reçu de contact de la part du coach national. En tout cas, cela me fait énormément plaisir de savoir que Belmadi suit mes performances de près. Moi, je reste concentré sur mon club et j’essaye de faire de mon mieux à chaque match.
Le média roumain, Prosport, a même annoncé que vous aviez été sélectionné parmi la liste élargie en prévision des deux prochains matchs que disputera la sélection nationale contre respectivement la Zambie et le Botswana. Vous confirmez ?
Franchement, je ne sais pas, puisque personne ne m’a contacté de la fédération en ce sens. En tout cas, j’espère bien être parmi la liste. Vous savez, intégrer la sélection nationale est un rêve pour moi et pour toute ma famille. Je serai très honoré de porter les couleurs de mon pays.
Mais avant cela, vous devez passer par la FIFA pour pouvoir être qualifié et jouer avec l’Algérie, étant donné que vous avez joué avec les équipes de France de jeunes par le passé…
Franchement, je ne sais pas trop. Ce qui est sûr, c’est que j’ai le passeport algérien et j’espère rapidement pouvoir être en mesure de représenter mon pays, l’Algérie.
Avez-vous eu des contacts de la FAF ?
Oui, j’ai eu des contacts mais quand j’étais plus jeune.
On vous sent très motivé à l’idée de jouer pour l’Algérie vous qui êtes né et avez grandi en France…
L’Algérie, c’est mon pays aussi. Franchement, ça serait un grand honneur de jouer pour l’Algérie et d’évoluer sous les ordres d’un entraîneur comme Djamel Belmadi, qui a été élu 4e meilleur entraîneur au monde cette année. Qui ne rêverait pas de rejoindre l’équipe championne d’Afrique en titre ? Ça serait une immense joie de pouvoir jouer au côté de Mahrez, Slimani, Brahimi et les autres.
Vous connaissez personnellement des joueurs de l’Equipe nationale actuelle ?
Je les connais de noms et je les suis à travers leurs performances avec leurs clubs respectifs.
De quelle région en Algérie êtes-vous originaire ?
Mon père est de Biskra et ma mère près de Constantine.
Ça vous arrive de venir en Algérie ?
Franchement, ça fait longtemps que je ne suis pas venu. En raison de mon emploi du temps chargé, je n’ai pas vraiment de temps libre. En plus, je me suis marié il y a cinq ans de cela et j’ai eu deux enfants de manière successive. Mes parents en revanche y vont très souvent.
Vous évoluez dans un championnat pas trop médiatisé. Est-ce que l’idée de retrouver l’un des 5 grands championnats européens dans un avenir proche figure parmi vos objectifs ?
Oui, bien entendu. J’ai toujours l’ambition d’évoluer au plus haut niveau. L’été dernier, notre ancien entraîneur à Cluj a rejoint un club chinois et a emmené avec lui un de nos coéquipiers. Il a aussi voulu me prendre avec lui. On m’a proposé un gros salaire et beaucoup d’avantages, mais j’ai refusé d’y aller car je voulais absolument rester en Europe. Je privilégie beaucoup l’aspect sportif car j’ai envie de briller en Europe afin de rejoindre prochainement la sélection nationale.
Ce dimanche, il y aura le gros choc de la 16e journée du championnat roumain entre votre club et celui du Dinamo Bucarest. Êtes-vous prêt pour ce match ?
Il est vrai que nous sommes un peu fatigué après le match que nous avons disputé hier face à Rennes en Europa League (Victoire de Cluj 1-0), mais ce match face au Dinamo Bucarest demeure tout aussi important. Moi, personnellement, je suis prêt à jouer et je l’ai dit ce matin à l’entraîneur qu’il pouvait compter sur moi. On espère glaner les trois points.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here