Belmadi va jouer avec un onze différent contre le Botswana

0
4486

Le sélectionneur national est revenu sur la belle et large victoire contre le Botswana.

Sans être euphorique, Belmadi a reconnu que son équipe a été presque parfaite ; il s’est notamment félicité d’avoir terminé le match sans encaisser de buts. Il explique aussi les difficultés rencontrées en 1re mi-temps et les problèmes, qu’un coup de pied arrêté est venu résoudre : « A peu près, 50% des buts dans le monde sont marqués sur coup de pied arrêté. C’est un jeu qu’il faut maîtriser ; je suis content qu’on marque sur ce genre d’actions et surtout content de ne pas prendre de buts. On n’encaisse déjà jamais de buts sur coups de pied arrêtés. C’est une bonne chose. Quant à cette 1re mi-temps, nous avons des adversaires qui viennent défendre bas. Avec une équipe remplie de la volonté de bien défendre et courir, ça ne sera pas toujours la fête et les scores larges.»

« À la mi-temps j’ai demandé à développer plus les actions »

Belmadi revient sur ce qui s’est dit dans le vestiaire à la mi-temps et qui a complètement changé le cours du match : «On a dit qu’il fallait prendre le temps de bien développer les actions, être patient. Il y avait un peu de déchets en 1re mi-temps dans la précipitation due au jeu adverse et le vent un peu difficile.»

 

« On a bien étudié le jeu des Zambiens »

Le coach a répondu à une question d’un confrère zambien qui voulait savoir ce qu’il a exploité dans le jeu zambien pour leur mettre un tel score : «Le plus important pour nous, c’était de gagner ; on sait que la Zambie n’est pas une équipe facile, on n’oublie pas les deux matches de qualification de la dernière Coupe du monde ; on a perdu deux fois. On a préparé correctement, on n’avait pas de surprises, on a bien étudié et il ne restait plus qu’à appliquer. Le premier half était difficile, la 2e mi-temps était meilleure. En tout cas, je suis sûr que la Zambie reviendra et sera l’une des équipes conquérantes ; le score a été large, mais ne reflète pas forcément le niveau de la Zambie.»

 

« Soudani m’a donné toutes les raisons du monde de le faire entrer »

Soudani est revenu et a marqué ; le coach lui rend hommage :« Ce genre de situation me fait énormément plaisir. Je sais qu’il a travaillé très difficilement ; pas facile à son âge après sa blessure de revenir dans le haut niveau ; ça reflète sa force de caractère. Il n’a pas voulu terminer sa carrière sur une blessure, il faut lui tirer un grand chapeau. Avec son implication et sa joie de vivre, il m’a donné envie de le faire jouer ; c’est un problème de riches. J’avais Islam et Delort, ce dernier attend son heure, comme Islam et Hilal, qui m’a donné toutes les raisons du monde de le faire entrer. »

 

« Le record d’invincibilité, le mérite revient aux joueurs »

C’est fait, le record de l’équipe de 1990 de 15 matches est officiellement battu. Belmadi rend hommage à tout le monde, notamment à ses joueurs : «Le mérite revient aux joueurs ; on salue cette génération qui nous a fait tant rêver, de 82 à 86 jusqu’à cette CAN 90. Kermali avait un record solide, ça prouve qu’il a fait du bon travail. C’était une source de motivation pour mes joueurs ; c’est une bonne chose d’avoir réussi à battre le record. J’espère que les générations dans le futur réussiront aussi à battre le nôtre. On est dans le top 3 ou dans le top 4 dans le monde ; c’est une bonne chose, lorsqu’on sait qu’on est passé par une CAN durant cette période-là et toutes les équipes qu’on a rencontrées et l’importance d’une telle compétition. Donc, tout le mérite revient aux joueurs, c’est tout à leur honneur.»

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here