Belmadi, 5e sélectionneur de l’année

0
3711

Rai : «Belmadi rêve d’entraîner le PSG»

 

Victorieux de la Coupe d’Afrique des nations en juillet dernier avec la sélection algérienne, le coach national, Djamel Belmadi, continue de recevoir les éloges et les récompenses des spécialistes du ballon rond mondial. Quatrième au classement des meilleurs techniciens de l’année ‘’The Best’’ de la FIFA, l’ancien sociétaire de l’Olympique de Marseille vient d’être classé à la 5e position des meilleurs sélectionneurs de l’année 2019, organisé par l’International fédération of football history et statistic (IFFHS). Cette organisation d’études historiques et statistiques sur le football, a été créée en 1984.
L’IFFHS se fait connaître pour ses multiples classements de clubs et de personnalités du monde du football, et notamment son classement mondial des clubs de football (un classement dont la Fédération internationale de football (FIFA) n’a pas d’équivalent.  Djamel Belmadi a récolté 61 points à l’issue du sondage. En tête du classement, on retrouve le sélectionneur du Portugal, Fernando Santos (112 points), suivi respectivement par Tite, le coach du Brésil (102), Roberto Martinez (97) et Didier Deschamps (87).  Djamel Belmadi devance dans ce classement des coachs comme Gareth Southgate (Angleterre), Roberto Mancini (Italie) et Andrei Shevchenko (Ukraine).

Rai : «Belmadi rêve d’entraîner le PSG»
Dans un tout autre registre, l’ancienne star du Paris-Saint Germain des années 1990, en l’occurrence Rai Souza, a fait une révélation dans une courte phrase publiée dans un livre paru récemment et intitulé : «PSG : changer ou mourir, la dernière chance pour continuer à rêver» dans laquelle il assurait que le sélectionneur national, Djamel Belmadi rêverait d’entraîner le PSG : «Belmadi rêve d’entraîner son club formateur». Il faut rappeler que Belmadi avant de rejoindre l’Olympique de Marseille, avait été formé par le PSG, pour lequel il a joué entre 1992 et 1996. Il y a quelques semaines de cela et questionné par l’équipe de Team Duga sur la radio RMC Sports sur ses ambitions d’entraîner un jour l’OM, Belmadi avait répondu : «Est-ce que j’ai cette ambition ? Non, j’avais beaucoup d’ambitions quand j’étais joueur et je n’ai pas pu les réaliser, peut-être faute de talent ou faute de pleines choses. Mais en tant qu’entraîneur, je n’ai pas ces ambitions-là, je veux tout simplement faire très bien ce que je fais sur le moment», avant d’ajouter :
«Mon rêve, mon ambition « cachée », c’était de gagner avec l’équipe d’Algérie. Rêve réalisé, après ce qui viendra dans l’avenir je prendrai et je ferai toujours le maximum de ce que je suis capable de faire», a-t-il expliqué.
Rappelons enfin que Djamel Belmadi est sous contrat avec la FAF jusqu’au terme de la Coupe du monde 2022.                                                                                                           Le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here