Rolland Courbis parle de Benzema et fait une grande révélation sur Djamel Djamel Belmadi

0
8660

Roland Courbis, l’ancien entraîneur de l’OM, revient dans cet entretien sur la consécration des Verts en Coupe d’Afrique des nations.

 

Roland Courbis, l’ancien entraîneur de l’OM, revient dans cet entretien sur la consécration des Verts en Coupe d’Afrique des nations. Il encense Djamel Belmadi qu’il qualifie d’un entraîneur compétent et pense que ce dernier peut un jour devenir le meilleur entraîneur au monde. Il donne aussi son avis sur la polémique Karim Benzema, évoquant que l’attaquant du Real de Madrid ne portera jamais le maillot de l’Algérie.

L’équipe nationale d’Algérie est en train de carburer à plein régime ces derniers temps. Peut-on avoir un avis de technicien ?
Oui, l’équipe d’Algérie réalise un très bon parcours depuis des mois. Elle a réussi à remporter haut la main la Coupe d’Afrique des nations en Égypte alors que beaucoup ne s’y attendaient pas. Puis, elle a réussi à enchaîner les bons résultats après la CAN, ce qui est très important.
Le rôle de Djamel Belmadi dans tout ça ?
Il faut savoir qu’il a joué un grand rôle dans cette réussite de l’équipe d’Algérie. Il a été un joueur et connaît la mentalité. C’est un entraîneur qui possède de l’expérience malgré son jeune âge. Je pense qu’il a su parler aux joueurs, il a su aussi faire les bons choix. Le plus important, c’est qu’il a su construire un bon groupe et homogène surtout, pas uniquement sur le plan technique ou tactique, mais aussi dans la vie humaine du groupe. Cela est très important pour la sélection.
Vous voulez parler des mises à l’écart de Nabil Bentaleb et Saphir Taïder par exemple, qui étaient des pièces maîtresses en sélection…
Écoutez ! Je ne parle pas de X ou Y. Je ne vise personne, mais je pense qu’il a su faire un groupe soudé en convoquant de bons joueurs sur le plan technique. À travers les joueurs retenus, il a fait un bon groupe. En Égypte durant la CAN, on a vu un état d’esprit dans le groupe de l’Algérie complètement irréprochable. Djamel avait toutes les données et connaît bien la sélection. Je pense que cela l’a beaucoup aidé à réussir. Il a aussi créé une bonne ambiance à l’intérieur du groupe.
Donc, la philosophie de Belmadi vous séduit ?
Bien sûr. Il a une excellente philosophie. Sa vision est très bonne, surtout qu’il a réussi de très bons résultats en un court laps de temps. Il n’a pas eu assez de temps pour préparer son équipe, mais il a réussi à faire beaucoup de chose. Il est champion d’Afrique, il ne faut pas l’oublier. Je pense que le poste de sélectionneur lui convient.
Et pour le rôle des joueurs ?
Je pense qu’ils se sont donnés tous à fond durant la dernière CAN qui s’est déroulée en Égypte. On a vu un très bon état d’esprit. Sur le plan technique, l’Algérie a produit du beau jeu et elle nous a gratifiés du spectacle. On a vu des joueurs qui se sont donnés à fond comme Mahrez qui a réussi une excellente CAN.
À votre avis, l’équipe d’Algérie est-elle devenue un gros morceau ?
Évidemment ! L’équipe d’Algérie est devenue un gros morceau. Maintenant, lorsqu’une équipe affronte l’Algérie, elle sait qu’elle aura affaire à une grande équipe, elle sait qu’elle aura affaire au champion d’Afrique. Depuis longtemps, l’Algérie n’a pas fait peur à ses adversaires car elle manquait d’un tel statut.
Les Verts peuvent-il jouer les premiers rôles lors de la prochaine Coupe du monde qui aura lieu au Qatar en 2022 ?
On ne peut rien dire. Le football n’est pas du tout une science exacte. Je pense qu’il faudra tout d’abord se qualifier pour la Coupe du monde. Une fois qualifiée, l’Algérie pourra penser à jouer les premiers rôles.
Djamel Belmadi a terminé quatrième meilleur entraîneur au monde…
Oui, le fait déjà d’avoir terminé quatrième au classement veut dire que c’est un très bon entraîneur qui ne cesse de progresser. C’est un entraîneur qui a réussi à gagner beaucoup de titres que ce soit en club ou en sélection nationale. Il est devenu le champion d’Afrique. Une telle consécration n’est pas donnée. Ce n’est pas n’importe quel entraîneur qui remporte une Coupe d’Afrique des nations et de surcroît, en déplacement.
Peut-il encore progresser ?
Oui, pourquoi pas ? Je pense qu’il a le charisme et les qualités pour progresser et pourquoi pas devenir le meilleur entraîneur au monde. Il a terminé au classement FIFA de 2019 à la quatrième place, cela veut dire qu’il n’est pas loin de la première place. Il peut devenir le meilleur entraîneur au monde car il a de l’expérience malgré son jeune âge, sa personnalité et sa vision des choses. Il m’a vraiment épaté par le travail qu’il a fait.
Dernièrement, une polémique a éclaté en France après le fameux tweet de Karim Benzema et ça a fait le buzz ici en Algérie où tous les Algériens se sont mis à rêver d’un Karim Benzema avec les Verts. Votre avis ?
(Rire) Écoutez ! Je n’ai aucun avis à donner sur ce que vous me dites. Je donne des avis sur une histoire concrète. Sincèrement, pour moi, il est impossible de voir Karim Benzema avec le maillot de l’équipe d’Algérie car il a déjà joué en équipe de France. Cela ne va pas se produire et je pense que ce n’est pas la peine d’évoquer une telle histoire.                                        Le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here