Les verts promettent un mercato très animé

0
5776

Dans peu de jours, le marché des transferts hivernaux s’ouvrira, un marché où certains de nos internationaux seront au centre de tous les regards, alors que depuis des semaines on ne parle que des contacts qu’aurait reçus Nice pour Youssef Atal.

D’autres internationaux algériens vont animer à coup sûr le prochain mercato, comme Belaïli que les rumeurs envoient dans plusieurs clubs cet hiver mais si on spécule plus particulièrement sur l’avenir de nos deux internationaux qui évoluent dans un même championnat, à savoir celui d’Arabie Saoudite, on parle également sur l’avenir de Riyad Mahrez tout comme celui d’Aïssa Mandi pour qui le temps, estiment les observateurs, est venu de rallier un grand club, à l’image de son grand talent de défenseur.

Belaïli à l’OM : cette fois sera-t-elle la bonne ?

Ressuscité après une excellente participation à la CAN 2019 et ses deux buts lors de la dernière trêve internationale contre la Zambie et le Botswana, Youssef Belaïli s’est rappelé au bon souvenir des clubs qui l’avaient auparavant mis dans leur liste de recrutement. C’est le cas de l’Olympique de Marseille. Après une CAN très aboutie lors de laquelle l’ancien attaquant du MCO fut l’un des grands artisans du sacre de l’EN en terre égyptienne, l’OM avait engagé des pourparlers avec Belaïli et son entourage, le directeur sportif Andoni Zubizareta (ancien gardien de l’équipe nationale d’Espagne) avait même eu au téléphone le père du joueur, cependant le dirigeant marseillais qui étudiait en même temps d’autres pistes, avait négligé quelque peu le dossier Belaïli.

Il signe à 16h, quatre heures plus tard le téléphone sonne

Alors que la période des transferts tirait à sa fin, Belaïli qui avait vainement espéré un transfert en Europe, comme il l’a déclaré après la victoire finale sur le Sénégal. ‘’Pour moi, jouer en Europe est la priorité des priorités’’, avait il affirmé après qu’un confrère lui a fait savoir que le grand Ahly du Caire serait intéressé par ses services, dû se rendre à l’évidence que ce rêve n’est pas réalisable tandis qu’au même moment les dirigeants de l’Espérance de Tunis qui privilégiaient pour des raisons faciles à imaginer un transfert dans l’un des pays du Golfe, ainsi les dirigeants d’Al-Ahly Djeddah en insistant avaient finalement arraché l’accord du joueur et le contrat a été signé à Tunis en milieu d’après-midi à 16h, quatre heures après, le téléphone du père de Belaïli sonne, au bout du fil un agent mandaté par l’OM lui proposera d’arranger un rendez-vous dans les 24 heures qui viennent pour négocier le contrat de son fils avec l’Olympique de Marseille. ‘’Trop tard, s’est désolé son père, on vient d’officialiser avec Al-Ahly Djeddah’’ sachant que Marseille compte un grand nombre de supporters d’origine algérienne lesquels réclament depuis plusieurs semaines sa venue à l’OM, Zubizareta malgré les belles performances de l’équipe sous la férule du Portugais André Vilas Boa, sa cote de popularité est toujours à la baisse chez le kop marseillais, pour sauver la face, il pense que la venue de Belaïli qui est en pleine forme depuis un certain temps, lui permettrait de gagner la sympathie de l’exigeant public, il y a une semaine, un agent a appelé Belaïli pour lui faire savoir que l’OM est revenu à la charge, depuis le joueur attend le déplacement de son père et conseiller à Djeddah (il se trouve toujours à Oran) pour voir ce qu’il y a lieu de faire avec les responsables du club saoudien qui, on se rappelle, avait promis de ne pas le bloquer si une offre émanant d’un club européen tomberait en cours de saison, en tout cas, les premières tractations entre le joueur et les représentants de l’OM ont déjà commencé, on attendant bien entendu de passer à l’action, ce qui ne saura tarder a priori.

COMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here