Mandanda: « A la CAN , L’Algérie a épaté tout le monde »

0
6611

Mandanda a été interviewé par le site du buteur voici l’entretien : Alors Steve, vous récupérez le brassard de capitaine, une responsabilité de plus…
Non, j’avais ces responsabilités par le passé, même l’an dernier j’avais cette même responsabilité, sans le brassard de capitaine. L’essentiel pour moi, c’est que le club soit en bonne situation. On se porte bien actuellement et il y a de bons résultats, pourvu que ça dure.
Qu’est-ce qui a fait que l’OM se porte bien cette saison ?
Oui, l’OM se porte bien cette saison et cela est dû à André Villas Boas. Sa venue a donné un plus à l’équipe, c’est une réalité.
On sait que vous connaissez le football africain. Le peuple algérien est divisé entre le Barça, le Real et l’OM…
(Rires.) Cela ne m’étonne pas du tout. L’OM est un club très aimé par tous les Africains. Il faut savoir qu’ici à Marseille, il y a un grand nombre d’Algériens qui vivent dans cette ville, des Maghrébins et en général des Africains. Il est très important qu’on soit proches des populations.
Le nombre de joueurs africains a baissé à l’OM comparativement au passé où il y avait Drogba, Niang…
C’est vrai, il n’y a plus le même nombre de joueurs africains dans le club, mais il faut savoir qu’il y a tout de même des joueurs qui ont des origines africaines, comme moi par exemple. On est très liés au continent africain et cela me parait très logique.
Vous dites que vous suivez le football africain, sans doute que vous avez suivi la dernière CAN…
(Il nous coupe en riant.) Oui évidemment, le tournoi qui a vu l’Algérie remporter la coupe.
On voudrait connaître votre avis sur la consécration de l’Algérie…
Je pense que c’est une bonne chose pour l’équipe algérienne. On a attendu cette consécration depuis longtemps. L’Algérie a épaté durant ce tournoi où elle a laissé une très bonne impression.
On constate une certaine évolution dans le football africain avec de grands joueurs comme Salah, Mane et Mahrez…
Oui, il y a pas mal de joueurs qui sont très bons et qui rendent d’énormes services à la sélection de leur pays. C’est une bonne chose, ça permet au football africain d’évoluer encore.
Il y a pas mal de joueurs qui sont passés par l’OM comme Ziani et Belmadi. D’autres n’ont pas pu jouer dans le groupe professionnel…
Ce sont des situations qui arrivent dans chaque club. Toujours, il y a beaucoup de joueurs mais parfois ça ne marche pas bien.
Qu’est-ce que ça fait d’avoir un frère qui évolue pour une autre sélection nationale (la RDC)…
(Rire.) C’est vraiment spécial pour nous. Je suis originaire de la RDC mais depuis mon jeune âge, je vis en France. mais c’était fabuleux lorsque j’ai rencontré mon frère, il y a quelques années.
Au vu de votre expérience, que pouvez-vous dire aux binationaux, à l’instar de votre coéquipier Maxime Lopez ?
C’est un sujet délicat. Il s’agit d’un choix personnel. C’est selon les convictions du joueur et selon ses sentiments. Nul ne peut interférer dans sa carrière.
Pour la première fois au Ballon d’Or, trois Africains ont figuré dans le top 10…
Oui, je sais et ça ne m’a pas surpris. Le niveau est élevé et les joueurs progressent. Même ceux qui ont terminé dans les trois premières places méritent amplement leur consécration. Il y a des choix et des votes qui sont faits. Si les trois Africains sont là, cela veut dire qu’ils ont mérité. Sadio Mane est un grand joueur et fait des choses exceptionnelles à Liverpool.                                                                             Le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here