Ait Nouri pourrait rejoindre les verts pour le mondial 2022

0
2608

Avec les belles prestations de Ramy Bensebaïni au sein de son nouveau club de Mönchengladbach et l’excellente forme affichée par le défenseur algérien, on vous faisait savoir dans notre édition d’hier que le poste d’arrière gauche chez les Verts ne pose plus de soucis.

En effet, gagnant en confiance et en maturité au sein des meilleurs championnats du monde, dans un club qui de surcroît est classé premier en Bundesliga, l’ancien académicien est tout simplement en train de passer un autre cap. D’ailleurs, l’entraîneur national Djamel Belmadi n’a pas tarie d’éloges le concernant en zone mixte avant-hier au stade Vélodrome avant la rencontre OM- Bordeaux où il avait donné le coup d’envoi en brandissant la coupe d’Afrique des nations remportée avec brio lors de la dernière CAN en Egypte. Mais si le poste de titulaire est définitivement réglé dans ce couloir gauche de la défense algérienne, et bien pour ce qui est de la doublure, ce n’est toujours pas tranché. Il est vrai que lors des deux précédents stages, le coach national avait fait appel à Ayoub Abdellaoui pour seconder Bensebaïni dans ce poste, mais Belmadi souhaiterait avoir plus de choix dans ce poste, comme c’est d’ailleurs le cas dans ce compartiment de jeu de notre équipe nationale avant le début de la campagne éliminatoire pour la Coupe du monde.

 

Son père aurait fait savoir à la FAF que son fils opterait pour l’Algérie

Et un joueur est en train justement de briller dans ce poste avec son club d’Angers. Il s’agit de Ryad Aït-Nouri que Belmadi suit de près au même titre que tous les autres joueurs franco-algériens susceptibles de prétendre à une sélection avec l’EN dans un futur proche. A seulement 18 ans, Rayan Aït-Nouri est titulaire indiscutable avec son équipe d’Angers. Il déjà joué 1072 minutes et inscrit deux buts. Un excellent défenseur qui n’arrête pas de faire parler de lui dans le championnat de France cette saison. Certes, pour le moment, Rayan Aït-Nouri a été sélectionné en équipe de France espoir, mais il n’est pas du tout écarté qu’il opte définitivement pour le maillot de l’Algérie dans les semaines, voire les mois à venir. Il est clair que le joueur a récemment affirmé alors qu’il se trouvait justement en équipe de France que «pour l’instant, je suis en équipe de France espoir. Certes, je suis d’origine algérienne et j’en suis très fier, mais pour mon avenir en sélection j’ai encore le temps et je déciderai un peu plus tard », avait-il confié sur le micro de Canal+. Une déclaration plus que compréhensible d’autant plus qu’au moment de l’interview, Aït-Nouri se trouvait justement en équipe de France.

 

Une rencontre pourrait avoir lieu entre les 2 parties

Mais du côté de l’entourage du joueur, notamment du côté de son père, on est beaucoup plus catégorique puisque ce dernier n’a pas hésité à faire savoir il n’y pas si longtemps que ça, «il faut savoir que Ryad est 100% Algérien, même s’il est né en France. Moi qui suis son père, je suis né à Bab El- Oued où j’ai passé mon enfance avant de m’exiler en France», avait précisé le père du joueur. D’ailleurs, on croit savoir que l’entourage de Rayan Aït-Nouri dont son père aurait fait savoir à la FAF il y a quelque temps que son fils serait très favorable à une sélection avec l’Algérie. Certes, il n’a pas évoqué de date, mais il aurait clairement insinué que le choix de son fils serait l’Algérie. Une rencontre pourrait même avoir lieu entre l’entourage du joueur et le sélectionneur national Djamel Belmadi dans un premier temps, avant de rencontrer le joueur plus tard.

Et si les choses venaient à aller dans le bon sens et à s’accélérer, il pourrait même être envisageable de voir Rayan Aït-Nouri lors de la campagne des éliminatoires de la Coupe du monde-2022 au Qatar.

COMPETITION


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here