Un jeune Franco Algérien de 16ans fait parler de lui au PSG

0
2534

Le 18 septembre 2018, face aux moins de 19 ans de Liverpool, le PSG prend une correction (5-2). Mais, à la veille de ses 16 ans, Ziyad Larkèche, surclassé, devient alors le plus jeune joueur de l’histoire du club à prendre part à une rencontre de la Youth League. Une fierté pour le latéral gauche, qui compte désormais 10 apparitions dans cette Ligue des champions des jeunes et qui pourrait enchaîner ce mercredi (15 heures, au camp des Loges) pour le dernier match de poules du PSG, déjà éliminé, contre Galatasaray.

Mais ce n’est pas l’unique record détenu par Larkèche : « Pur produit du PSG », comme le résume son père Messaoud, ce jeune homme, né dans le XIXe arrondissement de la capitale, est actuellement le plus ancien membre du centre de formation parisien. Depuis le départ d’Areola ou Rabiot cet été, seul Presnel Kimpembe, figure professionnelle de la formation « made in » PSG, a plus arpenté le camp des Loges. Avec le champion du monde, Larkèche partage le pied gauche et l’origine géographique. Le premier a grandi et fait ses premiers pas à Eragny (Val-d’Oise). Le second a fait ses débuts à Cergy, ville voisine, avant de rejoindre le PSG chez les moins de 10 ans.

En novembre 2018, Larkèche, dont deux frères sont aussi passés par le centre de formation, a paraphé un contrat aspirant jusqu’en juin 2020. Et voilà à présent que la perspective d’un contrat professionnel se profile. « Signer un contrat juste pour signer un contrat n’a pas grand intérêt, prévient Messaoud Larkèche, qui gère, pour l’heure, les intérêts sportifs de son fils. Jouer avec les pros au PSG, tout le monde en rêve mais il y a peu d’élus. Il faudra un vrai projet sportif ».

Joueur le plus utilisé par Thiago Motta la saison dernière

La tête bien faite et fixée sur ses épaules, Larkèche est conscient que les prochains mois seront cruciaux. Devenir professionnel à Paris serait « un aboutissement de sa petite carrière au camp des Loges », ajoute son père, qui précise être ouvert à « tous les scénarios ». « Pour moi, Ziyad a toute sa place dans le monde professionnel, estime Saïd Aigoun, ancien entraîneur des moins de 15 ans du PSG. Il est un jeune homme brillant, au sens large, en dehors du football et on le ressent sur le terrain. Comme footballeur, il bénéficie de qualités techniques, de son engagement, de capacités physiques et d’une vraie générosité favorable à l’équipe ».

Des arguments qui avaient séduit Thiago Motta, son entraîneur en moins de 19 ans la saison passée. Sous les ordres de l’Italien, Larkèche a fini l’année comme joueur le plus utilisé. Encore une fierté alors que la relation entre les deux hommes avait débuté par un recadrage sec après deux retards aux premiers entraînements. Cette saison, sous les ordres de Stéphane Roche, Larkèche poursuit sa progression. Bien revenu après une blessure au début de l’automne, cet élève de terminale S a même inscrit son premier but début novembre en championnat contre Boulogne.                                           Le Parisien


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here