EN: Rayan Ait Nouri, l’inévitable choix pour les verts

0
3071

Considéré comme la nouvelle pépite du championnat de France, le nom de Rayan Aït-Nouri circule avec insistance du côté de l’EN.

 

Le vide existant sur le côté gauche de la défense de l’EN veut dire que l’équipe a besoin d’un renfort et le nom du joueur d’Angers revient souvent. Le fait qu’il soit un binational fait de lui un client idoine pour la période à venir. Certes, Belmadi essaye à chaque fois d’écarter cette éventualité vu que le joueur joue encore avec l’équipe de France chez les jeunes, mais il a cette possibilité de changer d’avis et de venir chez les Verts. Aït-Nouri a accordé une interview à Onze Mondial, il a parlé de lui et de ses projets, il a laissé paraître l’autre face du joueur sérieux qu’il est, il faut dire qu’il est promis à une grande carrière, et les medias français s’intéressent de plus en plus à lui, surtout après s’être engagé avec Jorge Mendes le célèbre agent de joueurs. «Il parle avec mon père, moi je ne pense qu’au terrain, tout ce qui est extra-sportif c’est mon père qui s’en occupe», a-t-il dit, histoire de fuir les questions relatives à ses relations et ses contacts.

 

Le papa et Chabane pour rendre possible le rapprochement

La relation entre les Aït-Nouri père et fils est solide, c’est son premier agent, il s’agit d’une option qui nous laisse croire que l’avenir du joueur pourrait être en vert, le papa a d’ailleurs déclaré que son fils était 100% Algérien, de quoi croire en cette venue souhaitée du joueur, à Angers, le père et l’entourage du joueur auraient déjà fait savoir à la FAF que Rayan serait très intéressé de vêtir le maillot algérien, personne ne peut donc barrer la route au joueur même pas son club, il faut dire qu’il a la chance de jouer dans u club présidé par un Algérien, Saïd Chabane, en l’occurrence ; en plus, des sources de la région nous feront savoir que le père du joueur et le boss d’Angers sont très proches, et les deux n’ont jamais caché leur amour pour l’Algérie, enfants du même quartier, rien ne pourra les pousser à barrer la route à ce projet tant espéré par les Algériens, même Mendes l’agent de Ronaldo qui s’est offert la pépite ne pourra pas dire non à l’Algérie, lui qui ne s’est jamais immiscé dans les choix du cœur de Brahimi lorsqu’il gérait encore ses affaires.

 

La Coupe du monde le fait rêver

A 3 mois du prochain rendez-vous de l’EN en éliminatoires de la Coupe du monde-2022 au Qatar, il y a donc des raisons de croire à la venue du joueur, elle pourrait prendre encore du temps, mais l’essentiel c’est que cela arrive. Du côté de Belmadi le coach ou même le manager, la nouvelle fonction qu’il a décidée d’assumer, on ne lésinera pas sur les moyens pour convaincre la famille de la nécessité de porter le maillot national, l’occasion est propice, surtout que l’EN a mis le cap sur une nouvelle aventure : la Coupe du monde, ça ne peut que peser dans la balance, et ça tombe très bien car le joueur reconnaît que cela fait partie de ses rêves : «Mes rêves hors foot sont que toute ma famille soit contente et fière de moi, je vais les mettre bien, et dans le foot, je veux gagner la C1 et la Coupe du monde», a-t-il dit sur Onze Mondial, une déclaration qui en dit long sur ce rêve mondial qu’il caresse, et qui pourrait devenir réalité pour lui dès 2022 avec les Verts, car du côté de l’équipe de France rien ne garantit que Deschamps lui offre cette opportunité, d’autant plus qu’il y a assez de choix, il en est même conscient et il le dit : «C’est vrai qu’il y a de très bons latéraux en équipe de France, mais pour l’instant je ne pense pas à ça», a-t-il ajouté.

 

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here