Le mauvais retour d’Islam Slimani

0
1148

lam Slimani a connu l’une de ses premières désillusions depuis qu’il a rejoint l’effectif de Monaco en septembre dernier. Alors que l’ASM espérait se qualifier aux 1/4 de finale de la coupe de la Ligue, une compétition qui pouvait sauver la saison des Monégasques qui n’ont rien à espérer en championnat, malheureusement, ils sont tombés sur plus forts qu’eux.

Les Lillois, qui font de cette compétition un de leurs objectifs cette saison, ont administré une déculottée à l’ASM (3-0). Aligné dans l’équipe de départ, celui que les journalistes français appellent le ’’porte-bonheur’’ de l’ASM, Islam Slimani, n’a pas eu de réussite dans ce match. La faute incombe à son entraîneur Leonardo Jardim qui ne l’a pas associé en attaque à son complice Wissam Ben Yedder, laissé sur le banc. Paradoxalement, le coach portugais décidera après de le sortir (59’) en le remplaçant par… Ben Yedder !

 

Ratage d’un penalty… puni ou ménagé ?

Le plus embêtant pour l’avant-centre de l’EN est qu’outre sa prestation moyenne dans ce match, il a raté un penalty (56’) qui pouvait remettre en vie son équipe qui accusait deux buts de retard au score. Slimani, qui a mal tiré le penalty, a permis au jeune gardien de Lille, Jardim, de le stopper. Déçu par ce ratage, son entraîneur  le sort trois minutes après. Peut-on parler de punition ? A moins qu’il ait décidé de le ménager en vue du match contre le même adversaire, Lille, ce samedi, pour l’ultime rencontre en championnat de l’année 2019. En tout cas, depuis son retour à la compétition après une suspension de deux matches, Slimani a perdu un peu de sa verve et de son opportunisme, alors qu’avant, il marchait sur l’eau en marquant et faisant marquer ses coéquipiers, plus particulièrement l’international français Wissam Ben Yedder.

compétition


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here