Boudebouz dans l’équipe des flops de la mi-saison

0
236

A l’issue de la première partie de saison, le service des sports du Figaro vous propose son équipe type des flops Ligue 1. Un onze peu séduisant.

Gardien

Toulouse coule et il ne fait rien pour empêcher ça. Baptiste Reynet est passé proche de faire l’unanimité en tant que plus mauvais gardien de Ligue 1 après 19 journées. Le Toulousain, dont l’équipe est dernière au classement, est le portier de la pire défense du championnat (39 buts encaissés) et arrête 61% des tirs qu’il subit. Un taux inférieur à ceux des autres gardiens envisagés, comme Régis Gurtner d’Amiens (64%) ou Anthony Lopes de Lyon (75%).

Défenseurs

Comme pour notre équipe type de Ligue 1, un défenseur se retrouve à un poste inhabituel. En l’occurrence, Jemerson occupe le couloir gauche. Le Monégasque est toujours aussi peu rassurant dans ses interventions ou dans sa relance. Côté droit, la rédaction a choisi KennyLala, qui figurait pourtant dans notre équipe type de la saison dernière. Le latéral de Strasbourg n’a délivré aucune passe décisive cette saison, contre 9 lors de l’exercice 2018-19. «Quand tu flambes une année, les adversaires font un peu plus attention à toi ensuite», a expliqué son entraîneur Thierry Laurey.

 

La charnière centrale des flops, elle, sent bon le derby. L’emblématique capitaine de Saint-Etienne Loïc Perrin ne nous a pas convaincu. Titulaire chez les Verts depuis près de 15 ans, il est en fin de contrat et ses performances ne lui garantissent pas une prolongation. Pour l’accompagner : Joachim Andersen. Le Danois, arrivé à Lyon en provenance de la Sampdoria pour 24M€, s’est montré trop irrégulier pour justifier son transfert. Il n’est pas aidé par l’ensemble de son équipe et sa concurrence avec Marcelo, dont le nom nous a traversé l’esprit.

football-team (3)

Milieux

On savait qu’il ne serait pas à la hauteur de son glorieux CV, mais Cesc Fabregas nous a tout de même déçu. Le Monégasque s’est fait expulser 30 minutes après le début de saison (contre Lyon, 0-3). Il ne s’est pas vraiment imposé sous les ordres de Jardim, incapable de tenir l’entrejeu devant la défense et trop léger dans un rôle de numéro 10. Il lui reste cinq mois pour se relancer. Thiago Mendes est également loin du rayonnant milieu qu’on a connu l’an passé à Lille. Malgré deux passes décisives d’entrée de jeu face à Monaco (3-0), le Brésilien a vite perdu de son influence et n’a remporté que 47% de ses duels.

Le seul but de Fabregas avec Monaco en janvier 2019, contre Toulouse

Son coéquipier Lucas Tousart a failli figurer à ses côtés. C’est finalement Youssef Ait Bennasser qui a été choisi. Neutre au possible, le Bordelais, prêté par Monaco après une demi-saison peu reluisante à Saint-Etienne, est incapable de s’imposer dans le 11 girondin (9 matches, 4 titularisations en Ligue 1). Il ne sort vainqueur que de 38% de ses duels et apparaît comme le 4e milieu dans la hiérarchie établie par Paulo Sousa, derrière Otavio, Tchouaméni et Basic.

Attaquants

Avec Reynet et Lala, Jonathan Bamba est le joueur ayant récolté le plus de votes de la rédaction. Le Lillois n’a absolument pas repris le flambeau laissé par Nicolas Pépé, parti à Arsenal, ne cumulant qu’un but et une passe décisive en 17 matches. La concurrence avec Yazici imposée par Christophe Galtier ne l’a pas vraiment relancé et le LOSC est resté dépendant de sa recrue Victor Osimhen (10 buts). Après le couloir gauche, le droit avec Ryad Boudebouz. L’ancien Montpelliérain, passé par l’Espagne, a manqué son retour en Ligue 1. Il ne totalise qu’un but et trois passes décisives et a soit souffert d’un changement de système par Claude Puel, soit vu Arnaud Nordin lui être préféré sous Jean-Louis Gasset. Enfin, Gaëtan Charbonnier est l’avant-centre de notre 11 des flops. Le Brestois n’a inscrit qu’un but cette saison, après en avoir marqué 27 en Ligue 2 l’an dernier.

sport 24 figaro

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here