Relation avec Israêl: Bernaoui gravement accusé

0
2414

Le ministre algérien de la jeunesse et des sports, Raouf Bernaoui est gravement accusé d’avoir engagé des escrimeurs algériens contre des adversaires israéliens dans des tournois internationaux qui se sont déroulés en France entre 2015 et 2016, rapporte ce jeudi 2 janvier 2020 le quotidien francophone El Watan.

Le même média, citant une source à l’intérieur de la Fédération algérienne d’escrime (FAE), affirme que Raouf Bernaoui qui occupait le poste de président de la Fédération algérienne d’escrime (FAE), avait engagé deux escrimeurs de l’équipe nationale du fleuret en compétition face à des adversaires israéliens. Et ce sans avoir l’accord des autorités du pays qu’il n’avait même pas sollicitées.

Des Algériens ont affronté des Israéliens en France

Selon la même source, les deux compétitions en question se seraient déroulées en France. La première, le 16 janvier 2015, lorsqu’un escrimeur de l’équipe nationale a affronté et perdu face à un Israélien au Challenge international de Paris. La deuxième, lors du Championnat du monde (cadets et juniors), qui s’est déroulé du 3 au 7 avril 2016  à Bourges en France. La Fédération d’escrime à sa tête, Raouf Bernaoui aurait récidivé  en engageant un jeune escrimeur (cadet) à deux reprises contre un autre Israélien.

Bernaoui qui a réussi à cacher durant tout ce temps ces faits, aurait conclu un deal avec les responsables de la Fédération internationale d’escrime, pour l’engagement des escrimeurs algériens face aux Israéliens en contrepartie d’obtenir l’organisation de plus de compétitions internationales d’escrime en Algérie.

Le ministre de la tutelle ignorait les faits

Un ancien cadre du Ministère de la jeunesse et des sports qui était en fonction à l’époque des faits cité par le quotidien, aurait affirmé que le ministre de tutelle, Ould Ali El Hadi, ignorait tout de ces confrontations algéro-israéliennes.

«J’affirme haut et fort que le MJS n’a jamais eu connaissance d’une ou plusieurs confrontations entre escrimeurs algériens et israéliens. De tout temps, les fédérations, à l’image de celles de judo, de l’aviron et de la boxe, entre autres, qui avaient vécu de telles situations, ont toujours demandé conseil à la tutelle quant à la conduite à tenir. La fédération d’escrime ne nous a jamais informés de ces confrontations avec des Israéliens, ce qui est gravissime» a- t- il révélé.

Pas de relations diplomatiques entre l’Algérie et Israël

Il faut noter que l’Algérie et Israël n’ont pas de relations diplomatiques officielles, le gouvernement algérien ne reconnaissant pas l’État d’Israël. Il interdit donc aux ressortissants israéliens toute entrée sur son territoire. Les différentes fédérations sportives algériennes ont la consigne des autorités du pays et du ministère de la jeunesse et des sports (MJS) d’éviter d’entrer en compétition contre des Israéliens dans les compétitions internationales, du fait que l’Algérie ne reconnaît pas l’Etat sioniste. 

observalgérie

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here