L’incroyable rédemption de Youcef Belaili

0
814

L’international algérien Youcef Belaïli a été élu, hier mardi janvier 2020, meilleur joueur interclub de l’année 2019. Cette consécration a été rendue public lors de la remise des prix de la cérémonie des CAF Awards. Il devance son ancien coéquipier à l’Espérance de Tunis, l’international tunisien, Anice Badri, ainsi que le milieu de terrain égyptien, Tarek Hamed.

L’attaquant des Verts a réussi à surmonter toutes les épreuves pour se hisser au sommet du football africain, deux ans seulement après avoir fait son retour à la compétition. Suite à un bref passage en France au sein du SCO Angers, l’ailier de 27 ans a réalisé une excellente saison 2018/2019 ponctuée par deux grandes consécrations continentales ; la Ligue des Champions remportée avec l’ES Tunis et la Coupe d’Afrique des Nations avec la sélection algérienne.

L’ancien buteur de l’USM Alger Youcef Belaïli a été suspendu en septembre 2015, alors qu’il évoluait au sein du club algérois, pour dopage à la cocaïne suite à un contrôle à la fin d’un match de Champions’ League face au MC El Eulma. L’ailier gauche a été contraint de faire une pause de deux ans pendant lesquelles il a continué à s’entraîner et préparer pour son retour.

Connu pour sa grande détermination et son sang-froid durant les grands rendez-vous sportifs, Youcef Belaïli a été l’un des hommes forts de la sélection algérienne durant la dernière Coupe d’Afrique des Nations. Il a réussi à détrôner, en un temps record, l’ancien buteur du FC Porto, Yacine Brahimi, au sein de l’effectif de Djamel Belmadi.

Le sélectionneur national s’est rappelé, il y a quelques semaines lors d’un passage à la radio nationale, l’impact psychologique qu’a pu avoir son attaquant sur les 23 algériens convoqués à la CAN. Youcef Belaïli avait annoncé à ses camarades durant une réunion technique à quelques semaines du début de la compétition qu’il allait partir en Egypte avec un seul et unique objectif en tête ; celui de revenir avec le sacre africain.

observalgérie


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here