Belmadi « Pour moi, c’est Mahrez le ballon d’or »

0
996

«Après le tirage au sort, j’avais une revanche à prendre en gagnant la CAN »

Très content après la razzia algérienne des titres de cette cérémonie des Awards de la CAF, le sélectionneur national, Djamel Belmadi a répondu à toutes les sollicitations des médias présents à Hurghada. Fidèle à sa ligne de conduite, Belmadi a été franc, estimant que le capitaine de l’EN, Riyad Mahrez, méritait la consécration

Le trophée est là, félicitation, coach, pour cette consécration…
Merci beaucoup, c’est la consécration de tout le monde pas uniquement celle de Djamel Belmadi. Nous avons réalisé des résultats grâce au travail du groupe. Les joueurs et le staff, tous se sont donnés à fond et donc maintenant, on récolte les fruits de ce travail et ces sacrifices. Je suis là en tant que représentant du groupe pour récupérer les trophées. Je suis content de cette belle soirée et la victoire de l’Algérie à travers plusieurs trophées, dommage pour Riyad ! Pour nous, dans nos cœurs, c’est lui le Ballon d’Or.
Justement, Riyad Mahrez a répondu de la plus belle des manières…
Oui, je sais qu’il a marqué dans le derby mancunien, mais je n’ai pas eu l’occasion de voir le but. Je vais le voir plus tard.
En tout cas, il a répondu à propos du Ballon d’Or…
Oui, pour moi, Riyad Mahrez mérite le Ballon d’Or. Je n’ai rien contre Sadio Mane qui, lui aussi, est un beau Ballon d’Or, on le dit en toute honnêteté. Il a réussi une grande saison lui aussi et je tiens à le féliciter pour sa consécration. Mais, Mahrez n’a pas eu le même temps de jeu en club pour faire ce qu’a fait Sadio. En plus, dans une édition qui coïncide avec la phase finale de la CAN, en principe, on donne la priorité aux vainqueurs de la CAN et à ceux qui se sont illustrés dans ce tournoi, comme Riyad Mahrez par exemple. Mahrez a remporté la CAN mais surtout il a été décisif durant ce tournoi. Je pense que ce point est très important et on devait le prendre en considération.
Avez-vous un message à lui transmettre ?
Non, Riyad sait ce qu’on pense tous de lui et tout ce que pensent les Algériens. Pour moi, Riyad est un capitaine exemplaire qui a réussi à gagner l’estime et le respect de tout le monde, notamment ses coéquipiers. C’est un joueur exceptionnel et qui est décisif au moment où on a besoin de lui. Cela démontre qu’il s’agit d’un grand joueur.
Ne pensez-vous pas que Guardiola est la cause de la non consécration de Mahrez ?
Non, je ne peux pas accuser les entraîneurs, d’autant plus que ce sont des entraîneurs qui ont fait leurs preuves sur le plan mondial. Si Mahrez avait eu plus de temps de jeu, il aurait sans aucun doute remporté le Ballon d’Or car il a brillé durant la CAN. Avec son club, il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu comme Sadio Mane ou  Mohamed Salah. En tout cas, pour nous les Algériens, c’est Mahrez le Ballon d’Or car on pense qu’il le mérite sans diminuer de la valeur de Sadio Mane qui mérite lui aussi cette consécration.
Sur le plan personnel, vous avez eu une pensée pour les parents…
Oui, El Hamdoulilah. Je remercie Dieu et tout le monde qui a prié pour notre réussite. On a réussi à gagner la coupe d’Afrique grâce à Dieu qui nous a donné la réussite. J’espère aussi que ce sera une bonne chose pour notre pays car avec tout ce qui se passe, on mérite un bon pays et j’espère que ce sera une occasion pour nous. Sur le plan sportif, nous les acteurs, on doit aussi donner une belle image de l’équipe nationale d’Algérie.
Vous avez déclaré revenir d’Egypte la tête haute, pourquoi ?
Oui, j’ai déclaré cela car on a remis les pendules à l’heure en quelque sorte. Cela fait une  année, on était à une place qui n’était pas la nôtre. Aujourd’hui, nous avons remis les pendules à l’heure et nous sommes redevenus le pays que tout le monde craint sur le terrain grâce à notre consécration en Egypte. C’est pour cela que je reviens ici la tête haute.
Gianni Infantino a déclaré que vous êtes la star, que ce soit comme entraîneur ou auparavant lorsque vous étiez joueur. Qu’avez-vous à dire à propos de ces déclarations ?
C’est le président de la FIFA et c’est toujours important et un honneur aussi d’écouter ce genre de déclaration. Pour moi, le plus important est de revenir en force sur la scène internationale. Aujourd’hui, on n’est plus le petit poucet en Afrique. On est redevenus grands comme on l’a été auparavant et c’est l’unique satisfaction.
Dans cette cérémonie, on a vu que l’Algérie a raflé beaucoup de consécrations, cela veut dire que le football algérien a retrouvé le sommet…
Oui, je suis content et c’est ce que j’ai dit. El Hamdoulilah qu’on a retrouvé notre véritable place. Maintenant, il faudra continuer à travailler et ne pas s’arrêter là.
Belaïli, meilleur joueur local  du continent, l’EN meilleure sélection, le but de Mahrez, le plus beau de l’année, en plus de votre consécration…
Cette année 2019 reste exceptionnelle pour nous. Je vais vous raconter en toute honnêteté ce qui s’est passé. On était venus au tirage au sort de la CAN, moi, un membre de mon staff, Hakim Medane, et le président de la Fédération. J’avais senti qu’on n’avait pas été bien considérés par rapport à la place de notre sélection et c’était ce qu’on méritait car on ne gagnait pas de titres et on ne jouait pas les premiers rôles dans les grands tournois. Donc, c’est ce qu’on méritait. Cela m’a beaucoup affecté et en quittant l’Egypte après le tirage au sort, je me suis dit qu’il faut prendre la revanche et il faut gagner cette CAN pour remettre les pendules à l’heure et démontrer à l’Afrique que l’Algérie est une sélection qui sait gagner les trophées et, Dieu merci, nous avons atteint notre objectif.

le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here