Tout sur le tirage au sort du mondial 2022

0
1160

C’est aujourd’hui au Caire que le tirage au sort des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 s’effectuera par la CAF et contrôlé par la FIFA. Les sélections africaines connaîtront ainsi leurs adversaires, dont le coup d’envoi des éliminatoires sera donné en octobre prochain. L’Algérie est concernée par ce tirage. Tous les Algériens attendent avec impatience de connaître l’identité des adversaires puisqu’après avoir remporté la Coupe d’Afrique des nations, c’est le moment de retrouver la Coupe du monde, après deux participations en 2010 et 2014 puis un échec en 2018 en Russie. Voici tous les détails du tirage au sort qui verra l’Algérie représentée par le coordinateur de l’EN, Brahim Belyacine ainsi que l’entraîneur des gardiens de but, Aziz Bouras. Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, et le sélectionneur national, Djamel Belmadi, ont décidé de ne pas y aller.
L’Algérie parmi les 10 têtes de série
Ainsi, la première chose à savoir, c’est que l’Algérie fait partie des dix têtes de série. Les dix sélections les mieux classées au classement mondial figurent dans le premier chapeau. Figurer dans le premier chapeau donne certains avantages aux équipes.

Les Verts éviteront les grosses cylindrées…
Parmi les avantages de figurer dans le premier chapeau, c’est d’éviter les grosses cylindrées dans ce second tour des éliminatoires de la Coupe du monde. Comme on le sait tous, l’Algérie et les équipes bien classées étaient exemptes du premier tour des éliminatoires. Pour le second tour,  qui est constitué de dix groupes de quatre équipes, il sera important. L’Algérie évitera ainsi des équipes comme l’Egypte, le Sénégal, le Maroc, la Tunisie, le Nigeria, le Ghana, le Cameroun, le Mali ou la RDC. Du coup, ce sera moins difficile pour la bande à Djamel Belmadi.

… mais le 2e chapeau renferme quelques anciens champions
Néanmoins, le second chapeau doit être pris très au sérieux par l’EN et notamment les joueurs lorsqu’on sait qu’il renferme des équipes qui restent tout de même redoutables. Il faudra faire très attention à la Guinée qui a souvent rendu la tâche aux grandes équipes difficile, le Burkina Faso, un adversaire  redoutable chez lui à Ouagadougou, la Côte d’Ivoire qui n’est plus à présenter ou l’Afrique du Sud, sans oublier le Gabon par exemple qui est en pleine reconstruction ou l’Ouganda qui a fait sensation lors de la précédente édition de la Coupe d’Afrique des nations en Egypte lorsqu’elle a mené la vie dure aux Lions de la Téranga du Sénégal en huitièmes de finale, avant d’arriver en finale pour affronter les Verts. Donc, ce ne sera pas la peine de prendre le tirage au sort à la légère.

Les 3e et 4e chapeaux sont carrément à la portée
Pour ce qui est des deux autres chapeaux restants, le 3e et le 4e, il faut savoir qu’ils sont largement à la portée de l’Equipe nationale. Des sélections comme le Niger,  Madagascar ou la Mauritanie pour le troisième chapeau ou l’Angola, le Togo, le Rwanda et le Soudan pour le quatrième  ne peuvent en aucun cas stopper les champions d’Afrique en titre.

Pas de groupe de la mort
Le plus important cette fois-ci, c’est qu’il n’y aura pas de groupe de la mort. L’EN ne risque pas de se retrouver dans une situation similaire aux éliminatoires de 2018 lorsqu’elle s’est retrouvée dans un groupe très fort avec la Zambie, le Nigeria et le Cameroun qui avaient remporté la phase finale de la CAN 2017.
LE BUTEUR


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here