Belaili s’est blessé une nouvelle fois contre M’Bolhi

0
236

8,8/10 telle a été la note donnée à l’international algérien Youcef Belaïli qui affrontait jeudi soir la formation de l’Ettifaq de Raîs Mbolhi.

L’international algérien a été juste magnifique, pourtant c’est sur le banc qu’il a entamé le match. En effet, d’après des sources saoudiennes, le joueur s’était blessé à la cheville avant ce match, et c’est pour cette raison qu’il a été ménagé, Gross lui a tout de même fait appel à la mi-temps après avoir encaissé 1 but sur son terrain. Le festival Belaïli n’a commencé qu’après le but du 2 à 0 marqué à la 68’, l’ancien attaquant de l’EST prend les choses en main et percute, d’abord il centre et met le ballon sur la tête d’Al-Moghawi qui décroise et trompe Mbolhi à la 68’ avant de provoquer un penalty à la 85’ qu’il prend le soin de transformer lui-même (2-2). Belaïli qui a tout fait dans ce match ne s’arrête pas là, visiblement en forme, il continuera à presser et grâce à l’aide d’un équipier il décroche le droit de tirer un second penalty, sur le premier Mbolhi était resté scotché à sa place, sur ce second qu’il a tiré à la 94’ la pression était plus intense, et Raïs a pris la décision de plonger mais du mauvais côté, Youcef a en effet choisi de tirer de la même façon que son premier penalty prenant à contre-pied son équipiers en sélection qui a essayé tant bien que mal de l’intimider sans succès, Belaïli a assuré et offert une remontada à la 94’ (3-2) pour les Ahlaouis qui s’accrochent à leur 3e place avec 33 unités à 5 points du leader le Hilal.

 

Touché à la cheville

Après cette rencontre les réseaux sociaux notamment Twitter se sont enflammés pour Belaïli, les supporters du Ahly ont encensé leur joueur le qualifiant de meilleur joueur de l’équipe, il faut dire qu’il a prouvé qu’il a un poids considérable dans ce groupe coaché par le suisse Gross, ce dernier qui s’acharnait à un moment donné contre son joueur, sauve aujourd’hui sa tête grâce au talent de l’enfant d’Oran qui revient en force, il aura tout de même à soigner sa cheville droite touchée avant le match, et qui l’a fait souffrir après le coup de sifflet final au point où il a quitté la main courante sur une civière avant de réapparaître  il a quitté d’ailleurs le stade en traînant la patte.

source: compétition

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here