La malédiction s’abat sur les Algériens du club de Nice

0
391

Décidément, nos trois internationaux qui évoluent à Nice, Atal, Ounas et Boudaoui, ne sont pas servis par le sort cette saison. Youssef Atal a été stoppé par une grave blessure au genou au début du mois de décembre.

Opéré dans la foulée dans une clinique spécialisée à Lyon, il n’est même pas certain de rejouer d’ici la fin de saison. Que dire d’Adam Ounas, le virtuose milieu offensif prêté par Naples au club azuréen ! A chaque fois qu’il sort un bon match, la semaine d’après, il connaît soit des pépins de santé, doit il se voit infliger une suspension comme c’est le cas pour les deux dernières rencontres jouées par son club qu’il a suivies des tribunes après sa suspension de deux matches. D’habitude, pour avoir été expulsé après avoir écopé de deux cartons jaunes, la commission de discipline inflige une sanction d’un match, mais pour Adam Ounas, elle n’a pas été clémente du tout. Jugeant que son geste d’antijeu était grave, elle lui a ajouté un match de suspension. Le troisième international algérien, qui porte les couleurs de l’OGC Nice Hicham Boudaoui, n’est pas du reste épargné par le sort. Auteur de plusieurs prestations de bonne facture, Hicham, qui a délivré deux passes décisives les deux matches précédents, a été expulsé pour un carton rouge direct après un tacle dangereux face à Nîmes avant-hier (49’), laissant son équipe à dix. Il faut dire que Boudaoui, qui est jeune, n’arrive pas à contrôler ses ardeurs ; cela lui a valu quelques critiques après avoir blessé son compatriote Rayan Aït Nouri (Angers) d’un coup de coude involontaire, certes, qui valut au défenseur angevin une double fracture de la mâchoire. Boudaoui doit, selon les observateurs, mieux tempérer ses ardeurs pour éviter de commettre des erreurs qui sont préjudiciables à son équipe. Néanmoins, Patrick Vieira, qui apprécie ses qualités, ne l’a pas accablé malgré la défaite de son équipe samedi soir (1-3) en estimant : «L’expulsion de Boudaoui ? Ce n’est qu’un fait de jeu», commentera Vieira l’expulsion de son jeune poulain.

source: compétition

 

 

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here