EN: La frustration de Benzema permettra peut-être à Gouiri et à Cherki de choisir l’Algérie

0
6547

La prochaine décision que prendra Houssam Aouar, quant au choix du pays dont il défendra les couleurs, ne relève plus du mystère puisque tout laisse croire que le joueur vedette de l’OL favoriserait la sélection française.

Après avoir perdu un joueur d’un tel talent, la FAF peut se rattraper en puisant du riche réservoir de l’Olympique Lyonnais d’autres talents qui ne sont pas, certes, encore parvenus à avoir la réputation de Houssam Aouar qui fait saliver les recruteurs de grands clubs européens. Cependant, deux futures pépites de l’OL peuvent intéresser la Fédération algérienne de football avant que les Français ne leur fassent les yeux doux, en l’occurrence les deux attaquants Rayan Cherki et Amine Gouiri qui sont pétris de talent. La FAF ne doit pas perdre de temps pour entrer en contact avec l’entourage des deux pépites lyonnaises, car une fois que ces dernières confirment le talent qu’on leur reconnaît, il sera difficile de concurrencer la Fédération française qui usera de ses moyens d’influence pour convaincre Cherki et Gouiri de choisir le maillot bleu et blanc, comme par exemple compter sur le précieux concours de leur président Jean-Michel Aulas qui a souvent joué un rôle prépondérant pour orienter la carrière internationale de joueurs qui sont passés par le club. La FAF serait mieux inspirée d’entamer les discussions avec la famille des deux joueurs afin de les voir dans un futur avenir avec le maillot vert et blanc de l’Algérie, qui est avant tout leur patrie.

L’EN présente quelques bons arguments en plus de l’atout Mahrez

Si, par le passé, la mission de convaincre un joueur potentiellement sélectionnable en équipe de France était délicate, maintenant les choses ont grandement évolué. En effet, l’équipe nationale algérienne représente aujourd’hui un bon challenge sportif pour tout joueur ambitieux qui rêve de faire une grande carrière internationale. L’autre argument que nos responsables pourront mettre sur la table, c’est la présence dans l’effectif de l’EN d’une grande star mondiale en la personne de Ryad Mahrez, qui joue de surcroît dans l’un des plus grands clubs au monde. Quand on s’aperçoit que celui-ci n’a jamais caché son bonheur  de jouer pour le pays d’où est originaire son défunt père, cela devrait inciter les joueurs qui hésitent encore à répondre à l’appel de la FAF à venir en courant si demain, si on leur proposait de porter le maillot national. Tout récemment, Andy Delort avait lâché un pavé dans la mare en répliquant à ceux qui l’avaient critiqué en France après qu’il eut choisi de jouer pour l’Algérie. ‘’Je sais que des gens en France n’étaient pas contents que j’opte pour l’Algérie. Aujourd’hui, je leur dis : je suis champion d’Afrique et c’est grâce à la sélection algérienne que je dois cet honneur !’’ Réputé n’avoir pas sa langue dans la poche, l’attaquant vedette de Montpellier ira jusqu’à dire, pour fustiger ceux qui étaient contre le fait qu’il ait opte pour la nationalité sportive algérienne : ‘’J’ai fermé des bouches.’’ Sans commentaire.

La frustration de Benzema

L’autre cas qui peut servir pour les futures stars issues du centre de formation de l’OL est la mise à l’écart de Karim Benzema de l’équipe de France, dans une période où il est considéré comme meilleur avant centre de la planète. Cela devrait donner à réfléchir à ces jeunes. Tout comme eux, Karim Benzema a été formé par l’OL avant de se faire connaître au niveau mondial quand il a rejoint le Real Madrid. Très frustré d’être privé de la participation à la dernière Coupe de monde en Russie en 2018, qui a consacré la France, un titre qui fait rêver tous les joueurs, d’autant que sur le plan technique, Benzema est incontestablement, et de loin, le meilleur attaquant français en activité. Karim Benzema, qui n’arrive pas à dissimuler sa grosse déception, a été, il y a quelques mois, jusqu’à demander si les règlements l’autoriseraient à porter le maillot de l’Algérie. Mais c’était trop tard. Un exemple à méditer pour les deux jeunes qui rêvent de connaître la même carrière que leur illustre prédécesseur à l’OL.

source: compétition

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here