EN : Ali Benarbia parle du cas Yacine Adli

0
5114

 

Sur l’antenne d’ARL, jeudi, dans ‘Top Girondins‘, l’ancien meneur de jeu international algérien des Girondins et du Paris Saint-Germain, Ali Benarbia, a donné ses avis sur les deux équipes actuelles – enfin, surtout sur le FCGB – et puis sur le cas du jeune créatif aquitain Yacine Adli :

« Paris, les médias en parlent assez, donc on va parler de Bordeaux. Ce qui est dommage aux Girondins, et ce que je regrette dans beaucoup de clubs, c’est qu’il y a trop de changements. Le temps que l’entraîneur, le groupe et même les dirigeants s’adaptent, tu n’as pas cette cohésion et ni les joueurs, le club et les supporters ne s’y retrouvent. Cela me désole un petit peu, dans beaucoup de clubs, dont les Girondins. (…) Ce qui est dommage, c’est que les Girondins, bien plus que d’autres clubs, ils montraient une longévité et une régularité dans les qualifications en Coupe d’Europe, et avec beaucoup d’anciens au club comme Marius Trésor et Patrick Battiston ou Yannick Stopyra, et ce club avait à la fois les moyens de jouer le titre et l’Europe tout en étant familial, en représentant la Gironde et Bordeaux. Il était important, pour moi, de garder ce côte familial et longévité, tout en amenant encore plus d’ambitions et de moyens. Mais je pense que ça n’a pas été fait. C’est dommage, car dans le Sud Ouest et l’Ouest Bordeaux est seul, avec un centre de formation pouvant apporter de bons joueurs, représentant les Girondins. Donc ça manque…

  1. (…) Ce que je pense de Yacine Adli ? C’est un jeune joueur qui a de grosses qualités techniques. Au niveau de sa taille, on sent qu’il a eu une croissance un peu trop rapide, car physiquement il est un peu courbé et n’est pas encore terminé. Mais je pense que d’ici un ou deux an(s) il va finir de se former et bien apporter, avec sa technique. Et puis ce qui lui manque c’est, comme à beaucoup de jeunes, d’enchaîner les matches. Quand tu as la chance de pouvoir jouer, très jeune, dans une équipe comme Brest ou Dijon, pendant deux – trois saisons, alors tu as automatiquement cette capacité à être beaucoup plus serein sur le terrain, surtout dans un poste de meneur de jeu. Et Adli n’a pas encore ça. Au PSG, il n’a pas eu la chance de jouer, là il commence à pointer le bout de son nez aux Girondins et à apporter à Bordeaux. Bordeaux a de la chance d’avoir un milieu offensif comme ça, fort sur les coups de pied arrêtés en plus. Alors, il manque juste de constance, mais on pourrai découvrir un très, très bon joueur. »                       Source : girondins33

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here