Celui qui avait accusé le président de la CAF de corruption a rendu l’âme à 37 ans

0
515

L’Afrique du football est triste. Amr Fahmy ex secrétaire général de la CAF (Confédération africaine de football) a rendu l’âme ce dimanche des suites d’une maladie.

Depuis plusieurs mois, l’Egyptien luttait contre la maladie. Licencié en avril 2019 de son poste à la CAF, Fahmy était déjà affaibli par la maladie. On parle d’un cancer qui aura d’ailleurs nécessité une opération chirurgicale à la tête.

« Dans ces douloureuses circonstances, nous tenons à exprimer nos sincères condoléances à la famille du défunt et plus particulièrement à ses parents, son épouse et sa fille », écrit la CAF à l’annonce de son décès.

Après son départ de la CAF, Fahmy a notamment accusé Ahmad, président de la CAF de corruption, détournement à titre personnel et harcèlement sexuel. Des affaires qui sont toujours pendantes sur la table de la Commission d’Ethique de la FIFA.

En fin d’année dernière, Fahmy a annoncé a candidature à la présidence de la CAF en 2021. Sous le slogan, « Parce que l’Afrique mérite mieux ». Il était également notamment connu pour être le fils de Moustapha et petit-fils de Mourad, eux aussi anciens secrétaires généraux de la CAF.

source: africa top sports


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here