EN: Longue absence, doit-on craindre une cassure ?

0
253

https://www.competition.dz/actualites/91-equipe-nationale/71709-en-doit-on-craindre-une-cassure.html

Qui aurait imaginé en novembre dernier, plus précisément au moment de la libération des joueurs après le match gagnant au Botswana que les joueurs n’allaient plus se revoir avant minimum 8 mois ?

Avec déjà la longue trêve hivernale et l’absence habituelle de 4 mois, la séparation était un peu trop longue pour une équipe qui aspirait à élever le niveau et continuer la progression, que dire à présent après le report des éliminatoires de la CAN et la double confrontation contre le Zimbabwe. L’absence de regroupement s’étalera en tout et pour tout sur 7 mois, puisqu’il n’y aura aucun stage avant juin, la CAF a promis de communiquer ultérieurement les dates de la prochaine date, mais il est plus que sur qu’elle va puiser dans la date du mois de juin, les 2 matches du Zimbabwe prendront la place de celui de la Zambie mais d’ici-là verra-t-on une EN avec le visage qu’on lui connaît ?

Gel des championnats

En attendant la reprise, Belmadi ne va pas chômer, il continuera à suivre l’évolution des joueurs au niveau des clubs, sauf que ces derniers ne sont pas sûrs de pouvoir continuer à jouer, les championnats sont gelés depuis quelques jours, et tant qu’il n’y a pas de vaccins anti-Covid-19 et qu’il y a de nouveaux cas diagnostiqués chaque jour, rien ne dit que les joueurs vont tous reprendre le travail, voire la compétition lors des prochaines semaines. Cet arrêt inattendu casse sérieusement le rythme et pour l’EN les dégâts peuvent être conséquents, car la continuité qui devait être assurée est absente, Belmadi devra prendre son mal en patience, ses calculs ne vont plus être les mêmes, fort heureusement, le décalage concernera toutes les sélections, et que les éliminatoires de la Coupe du monde sont encore loin, assez loin, pour envisager une relance de la machine dans le calme, à condition bien sûr que les matches reprennent et que les stades retrouvent des couleurs.

Prospecter

Pour l’instant, le seul point positif à retenir de cet arrêt c’est la récupération des éléments blessés, Atal progresse bien, il se prépare actuellement à reprendre l’entraînement collectif, sa blessure fait partie du passé, et le destin à voulu qu’il soit présent contre le Zimbabwe, alors que ce n’était pas envisageable il y a quelques jours, le report rend service aussi au roc de la défense Djamel Benlamri, qui vient juste de rejouer après plus de 40 jours d’arrêt, il aura tout le temps de retrouver la forme et arriver au prochain stage en forme. Le côté positif de cette trêve forcée, ne se résume pas en ça, puisque les joueurs des Verts pour leur plupart vont avoir une occasion de souffler, on parle là surtout des éléments n’ayant pas eu cette possibilité l’été dernier, la plupart avaient regagné leurs clubs respectifs après le sacre décroché au Caire, les aléas de cette reprise précoce ont été visibles très rapidement, avec des méformes et des blessures au sein des rangs du groupe champion d’Afrique, qui bénéficie d’une occasion inattendue pour souffler, même si certains éléments restent actifs à l’image de Feghouli qui est attendu ce soir lors du big derby d’Istanbul. 3 mois encore à attendre et 3 mois qui pourraient aussi s’avérer judicieux dans la grande conquête des oiseaux rares dans laquelle s’est lancée la FAF, on sait très bien que l’équipe cherche du sang neuf en vu du renforcement des rangs de l’EN en vue des éliminatoires de la Coupe du monde, la blessure de Guedioura va donner un coup de pouce aux ‘’scouts’’ de la FAF pour appuyer sur l’accélérateur, et essayer de dénicher des éléments de valeur, que ce soit au milieu, dans l’axe de la défense, à gauche ou même dans la cage, le poste qui inquiète le plus l’encadrement technique des Verts.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here