11ans après, l’Égypte n’arrive toujours pas à digérer sa défaite contre L’Algérie

0
5872

11 ans plus tard, les Pharaons n’arrivent toujours pas à digérer la défaite contre les Verts :
Ahmed Eid Abdel Malek «Voilà pourquoi nous avions perdu contre l’Algérie à Oum Dourman
Environ onze ans plus tard, les Egyptiens n’arrivent toujours pas à oublier leur défaite contre l’Equipe nationale en match barrage pour la qualification à la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud. Ce match, qui s’était déroulé à Oum Dourman, au Soudan, avait vu les Verts battre avec beaucoup de brio les Pharaons et composter ainsi leur billet pour le Mondial 2010. Preuve qu’ils ont encore en travers de la gorge cette défaite, les Egyptiens reviennent à chaque fois sur ce match pour évoquer la rencontre et ses coulisses. Les Pharaons, qui refusent d’admettre le mérite des Verts dans cette qualif’, continuent d’affirmer que c’étaient eux qui méritaient de se qualifier pour le Mondial 2010, en raison des résultats des deux rencontres (3-1) au stade Mustapha-Tchaker de Blida et (0-2) au Cairo Stadium, loin du match barrage qui s’est disputé à Oum Dourman et qui s’était alors soldé sur le score d’un but à zéro en faveur des hommes de Saâdane. Cette fois, c’est l’ancien joueur du Zamalek et de la sélection égyptienne, Ahmed Eid Abdel Malek, qui s’est exprimé sur la défaite des Pharaons à Oum Dourman contre la sélection nationale. Il a évoqué les raisons de ce revers concédé contre les coéquipiers de Karim Ziani. Ahmed Eid Abdel Malek est d’abord revenu sur le match disputé au Cairo Stadium : «Hassan Shehata nous a demandé de faire preuve de beaucoup de sang- froid. Certains joueurs étaient stressés, en raison de la forte pression qui caractérisait ce match. Mais Shehata nous a dit qu’on allait gagner, peu importe ce qui arrivera. C’est ce qui s’est finalement produit puisqu’on s’était imposés sur le score de deux buts à zéro. Le public a fait la différence lors de ce match. Sans les règlements de la compétition, on se serait alors qualifiés à la Coupe du monde au vu des résultats des deux matchs disputés en aller-retour. Toutefois, on était dans l’obligation de disputer un match barrage pour déterminer le qualifié pour le Mondial 2010.» Toutefois, et en évoquant ce fameux match entre l’Algérie et l’Egypte, Ahmed Eid Abdel Malek n’a, à aucun moment, évoqué les tristes évènements qui avaient émaillé le match disputé au Caire et l’agression dont ont été victimes les hommes de Rabah Saâdane à leur arrivée en Egypte. S’expriment sur le match barrage qui s’était disputé à Oum Dourman, l’ancien joueur de l’équipe des Pharaons, Ahmed Eid Abdel Malek, a déclaré : «Nous, on avait perdu après la fin du match disputé au Caire. Ce jour-là, tout le monde a célébré ce succès d’une manière exagérée. La presse nous voyait déjà au Mondial. C’était le point négatif qu’on devait éviter. Pourtant, les Algériens avaient peur de nous car ils ne s’attendaient pas à nous voir revenir en force lors de ces éliminatoires et nos succès contre le Rwanda et la Zambie en dehors de nos bases. Les supporters qui nous avaient accompagnés au Soudan n’étaient pas des supportes de foot. Il s’agissait de fans qui avaient fait le déplacement uniquement pour faire la fête. A cela s’ajoute le fait que nous n’étions pas dans notre jour lors de ce match.                                                                  Source: le buteur


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here