Qualif CAN 2021: La CAF se prononce pour la date des matchs

0
917

https://www.competition.dz/actualites/94-internationale/71766-abdel-bah-sg-de-la-caf-les-3e-et-4e-journees-en-juin-septembre-ou-octobre.html

Le secrétaire général de la Confédération africaine de football par intérim Abdelmounaïm Bah s’est exprimé sur la télé guinéenne CISTV. Le successeur de Mouaâd Hajji a notamment évoqué le programme des rencontres des éliminatoires de la CAN.

Comme on le sait, le coronavirus a annulé la date FIFA qui devait initialement débuter demain le 23 mars, cela chamboule quelque peu les plans de la CAF et des sélectionneurs, mais la Confédération qui a du mal à trouver des dates fixes vu la complexité de la situation s’est déjà fixé un plan d’urgence. Concernant les rencontres des 3ème et 4ème journée des éliminatoires de la CAN 2021, Abdel Bah a dit : «Pour le moment c’est prématuré, mais nous avons des fenêtres FIFA au mois de juin, si la situation s’améliore l’idée c’est de jouer ces matchs début juin, les autres éventualités au cas où juin serait proche on pourrait utiliser les fenêtres FIFA des mois de septembre et octobre pour jouer ces rencontres.» Il est utile de rappeler que l’EN devait jouer en aller et retour contre le Zimbabwe, si le virus corona est neutralisé d’ici juin, la CAF n’aura aucun besoin de chambouler ses plans, étant donné que la date de juin peut à elle seule régler le problème, le match programmé durant ce mois irait se loger au côté de la 6e journée prévue en septembre.

«Pour l’instant, l’impact économique de la crise  sur la CAF est nul»

Concernant l’impact économique sur la Confédération africaine de football des différents reports des compétitions qui sont opérés en ce moment le secrétaire général est clair, «pour l’instant, l’impact est relativement nul , il le restera si la crise ne dure pas , dans le sens où nous faisons face à un cas de force majeure, nous sommes en contact étroit avec nos différents partenaires, tous sont confrontés à cette crise , et tous font preuve de compréhension par rapport à la situation, pour l’instant nous n’envisageons pas d’annulation de compétitions, que des reports et à cette date l’impact financier est nul».

«Si ça dure, il nous sera difficile de continuer de reporter»

Au cas où la crise perdurerait Abdel bah reste cohérent, «admettons que la crise perdure pendant un an, il sera difficile de continuer de reporter les compétitions, nous avons tous des calendriers très chargés, pour l’instant nous n’en sommes pas là », a-t-il expliqué.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here