Les stades d’Oran et de Tizi Ouzou livrés avec du retard

0
398

https://www.footalgerien.com/infrastructures-livraison-stades-doran-baraki-tizi-ouzou-a-nouveau-retardee/

Ces instructions ont eu pour effet de soulager l’opinion footballistique algérien, surtout que le temps pris pour l’achèvement des chantiers de ces trois infrastructures a battu tous les records.

Cependant, voilà que de nouvelles donnes ont surgi risquant de prolonger davantage les délais de livraison des stades concernés. On fait allusion à cette crise sanitaire que traverse l’Algérie, tout comme d’ailleurs le monde entier, conjuguée à la crise financière qui commence à s’installer dans le pays à cause de la chute vertigineuse des prix du pétrole sur le marché mondial.

Deux donnes qui ne font, on ne peut mieux, que reléguer aux calendes grecs la livraison des trois infrastructures footballistiques, en dépit du fait que les travaux les concernant ont jusque-là bien avancé. Mais au vu de la conjoncture actuelle que connait le pays, il sera très difficile aux parties concernées de répondre favorablement aux instructions du premier magistrat.

Pis, on apprend par exemple que les chantiers du stade d’Oran, confiée à une entreprise chinoise, ont connu un départ massif des ouvriers chinois vers leur pays, au point où leur nombre a diminué à presque de moitié. Et quand on sait que ce stade, qui relève d’un complexe sportif dont les autres équipements sont également en cours de construction va abriter l’essentiel des épreuves des Jeux méditerranéens de 2021, il y a de quoi avoir des craintes quant à l’éventualité de le voir opérationnel pour accueillir cet évènement.

Il faut dire, qu’outre le stade d’Oran, ceux de Tizi-Ouzou et de Baraki, constitue l’une des priorités des hauts responsables de l’Etat. «La livraison à la fin de l’année 2020 des grands projets de stades devant accueillir ces manifestations internationales à court terme, compte parmi les actions prioritaires du gouvernement», selon le communiqué ayant sanctionné la réunion du Conseil des ministres précité.

Le chef de l’État a ainsi insisté sur l’achèvement de ses infrastructures sportives «dans les meilleurs délais», en prévision des compétitions internationales telles que les Jeux méditerranéens prévus à Oran en 2021 et le championnat d’Afrique des nations de football en 2022.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi, lors de la présentation de son exposé, a indiqué que le programme d’action prévoit une assistance aux clubs professionnels pour qu’ils disposent de leurs propres centres de formation.

Aussi, annonce le ministre, «le plan d’action du gouvernement vise à mettre à la disposition de l’élite sportive et de haut niveau des infrastructures multidisciplinaires, en adoptant une gestion souple et efficace».

Ce programme prévoit également l’amélioration de la couverture en matière d’infrastructures et d’assistance au profit des clubs professionnels de football à travers la concession de stades et l’octroi de terrains pour la réalisation de leurs stades et infrastructures sportives.

«Ceci permettra aux clubs de rentabiliser ces infrastructures et de diversifier les sources de financement», a expliqué M. Khaldi devant le Conseil des ministres, rappelle-t-on.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here