EN: L’anecdote de Cavalli et Hidalgo avec Karim Benzema

0
1377

http://www.onzemondial.com/selections/algerie-les-conseils-d-hidalgo-a-cavalli-213904

Il n’est jamais facile de débuter à un nouveau poste. En 2006, Jean-Michel Cavalli prend lui les rênes de l’Algérie, première expérience du technicien en tant que sélectionneur. Comme il le confie à L’Equipe, l’entraîneur cherche alors des conseils auprès de Michel Hidalgo.

« Quand j’ai pris l’Algérie, j’étais dans l’inconnu et je me suis retourné vers M. Hidalgo. Il avait été surpris que je vienne lui demander des conseils. Il m’avait guidé. » raconte t-il. « Il m’avait appelé après nos matches amicaux face au Brésil et l’Argentine. J’avais été très touché par son humilité, en plus de la connaissance qu’il avait. Il était assez réservé, pudique, mais il donnait tout ce qu’il avait à donner. Quand je le voyais, j’avais le sentiment de voir une étoile. »

« Il te faut un grand joueur »

"Il te faut un grand joueur"

« La première chose qu’il m’ait dite, c’est que si j’étais là où j’étais, ce n’était pas le fruit du hasard et qu’il fallait d’abord avoir confiance en ce que je faisais. Le deuxième point, c’était : « Pour gagner une grande compétition, il te faut un grand joueur », en faisant référence à Platini et à Zidane. « Ce joueur, il faut le laisser, ne surtout pas s’en séparer et le valoriser autant que tu peux ». poursuit Cavalli, qui se met alors à la recherche de l’heureux élu.

« Ce joueur, je l’ai cherché avec l’Algérie, il y en avait trois ou quatre qui se détachaient : le petit (Karim) Ziani, Belhadj, Mansouri, Bougherra. Il y avait des joueurs indispensables, mais pas celui qui te fait la différence. C’est la raison pour laquelle j’avais souhaité aller chercher Benzema… J’avais vu dans Benzema le Zidane de l’Algérie, donc j’avais été le rencontrer à Lyon… »

source: onze mondial


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here