EN, Assia Sidhoum: Quand ses rêves sont devenus réalité

0
399

La famille d’Assia Sidhoum a déménagé au Canada à l’âge de 18 mois.

Elle a joué au Canada et aux USA avant de représenter l’Algérie

La compétition en Coupe d’Afrique des Nations s’est avérée une expérience émotionnelle

Lorsque les parents d’Assia Sidhoum ont déménagé leur famille au Canada dans les années 1990, ils peuvent à peine imaginer qu’un jour leur fille jouerait au football pour l’équipe nationale algérienne.

Cependant, la passion de son père pour le football et l’expérience de l’entraînement amateur l’ont aidée à nourrir son talent dès son jeune âge et à lui inculquer un amour pour le football qui lui permettrait finalement de réaliser le rêve de toute sa famille.

« Quand j’avais 18 mois, j’ai émigré avec ma famille au Canada, mais mes parents n’ont jamais pensé que je deviendrais footballeur », a déclaré Sidhoum à FIFA.com. «Le destin m’a amené à devenir footballeuse au pays du football féminin. Huit ans après avoir mis les pieds au Canada, j’ai commencé mon voyage dans le beau jeu. »

Inspiration Zizou

«Mon père a entraîné mon frère sur la scène amateur ici au Canada. J’avais l’habitude de regarder toutes les séances d’entraînement et d’assister à leurs matchs à domicile et à l’extérieur. Mon père et mon frère m’ont encouragé à jouer au football et j’ai adoré le jeu. À l’âge sur dix, j’ai commencé à participer aux séances d’entraînement de l’équipe de mon frère, avant de décider d’améliorer mes capacités en faisant deux fois plus d’entraînement. En grandissant, j’ai regardé Zinedine Zidane, qui est l’une des raisons pour lesquelles j’ai choisi le football.  »

Contrairement à certaines filles, Sidhoum n’a rencontré aucune opposition lorsqu’elle s’est lancée dans son voyage de football. En fait, elle a reçu un énorme soutien de sa famille. «J’ai de la chance d’être né dans une famille qui aime le football. Mes parents m’ont encouragé dès le début. Ils ont une vision très positive du football féminin « , a-t-elle expliqué.

Sidhoum est née à la fin de l’année, ce qui signifie qu’elle jouerait toujours avec des filles plus âgées qu’elle. De plus, elle était assez bonne pour être choisie pour des équipes dans des catégories plus âgées, ce qu’elle a pris dans sa foulée. «Mon amour pour le football m’a poussé à demander à mes parents de me laisser rejoindre une équipe de quartier. J’ai commencé avec Charlesbourg où mon entraîneur Stephen Marier s’est rendu compte que j’étais assez doué pour rejoindre l’équipe.

« Je me suis tellement amélioré que j’ai rejoint l’équipe U-14 à l’âge de 12 ans, et lors d’un tournoi amical en Angleterre, j’ai joué contre les équipes U16 de Manchester United et d’Aston Villa. J’ai ensuite rejoint l’équipe locale de Québec, où l’aventure a vraiment commencé », a-t-elle expliqué. Texte traduit par le site Fifa.com


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here