Thomas Franck: On regrette le départ de Benrahma, on ne pouvait pas le bloquer « 

0
283

Le message adressé à Benrahma par son ancien coach, Frank Thomas, illustre bien l’admiration que suscitait l’international algérien chez ses coéquipiers et les membres des différents staffs, notamment l’entraineur danois. « C’est toujours triste de se séparer d’un de ses joueurs importants. En plus de son talent, Saïd a une bonne mentalité. Le moment de découvrir la Premier League était arrivé pour lui, on ne pouvait pas le bloquer même si nous regrettons son départ », commentera sur le site officiel de Brentford FC, Frank Thomas, le départ de son attaquant à West Ham. Pour le coach danois toujours, la politique de son club est de ramener des joueurs inconnus pour en faire, après, des stars : « Par le passé, Brentford a recruté des joueurs, mais quand ces derniers montraient un niveau appréciable, on ne pouvait les priver de jouer dans le palier supérieur, c’est le cas de Saïd Benrahma ». Et d’évoquer les progrès accomplis par l’ancien sociétaire de l’OGCN pendant les deux saisons passées en Angleterre : « Benrahma a développé son jeu pendant ces deux ans, la preuve le nombre important de buts qu’il a marqués et les passes décisives qu’il a délivrées. Avec le travail, il a appris à mieux défendre et faire le pressing. Pour Brentford, c’est sûr, il va nous manquer beaucoup, on lui souhaite bonne chance dans ce nouveau challenge pour lui ».

Le face-à-face avec Mahrez

Arrivé chez les Hammers, l’avant-veille du match Tottenham – West Ham de ce dimanche dernier (3-3), comme prévu Said Benrahma ne pouvait prendre part à ce derby, cependant sa première avec West Ham aura un cachet assez particulier. En effet, Benrahma devra débuter avec sa nouvelle équipe, ce samedi, face à Manchester City. Nul doute qu’avant cette affiche on va s’attarder dans les médias anglais sur le duel à distance entre Ryad Mahrez et Saïd Benrahma qui sont les deux seuls internationaux algériens qui évoluent cette saison en Premier League.

 

M.S.

 

Slimani foule à nouveau les terrains de PL

Brandon Rodgers, le manager de Leicester City, l’avait promis vendredi en conférence de presse : « Slimani ? Il aura, bien entendu, sa chance, à lui de bien la saisir ». Aussitôt dit, le surlendemain, le manager des Foxes l’a fait en incorporant Islam Slimani à la 71’ à la place de Kelechi Iheanacho lors de la rencontre contre Aston Villa, qui a marqué le but victorieux dans le temps additionnel. Peu importe pour Slimani qu’on pensait hors des plans de Brandon Rodgers, qui a foulé ce dimanche les terrains de la Premier League qui, sans briller, a multiplié les appels de balles, malheureusement ses coéquipiers n’arrivaient pas à lui donner le ballon dans le bon timing. Ce jeudi, Leicester City recevra, pour le compte de la 1re journée de l’Europa Ligue, les Ukrainiens de Zorya Luhansk, une rencontre pour laquelle Islam Slimani n’est pas concerné, puisque Leicester City n’a pas mis son nom dans la liste envoyée à l’UEFA pensant sans doute qu’entre-temps Slimani allait rejoindre une autre équipe, une décision que le manager des Foxes devrait regretter après que Jimmy Vardy, le titulaire indiscutable à la pointe de l’attaque, a vu une vieille blessure au mollet se réveiller cette semaine. D’ailleurs, il est quasi certain que Vardy va manquer les débuts européens de Leicester. Néanmoins lié jusqu’en juin 2021, Slimani a devant lui quelques mois pour convaincre Brandon Rodgers lequel en l’incorporant dimanche, lui a tendu une perche.

 

M.S.

 


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here