L’Algérie adopte une nouvelle politique avec les joueurs binationaux

0
927

Selon panafricanfootball, l’avenir international des footballeurs algériens, né en France et d’origine Algérienne a évoqué plusieurs polémiques comme récemment Houssem Aouar.

Finalement, le Lyonnais a choisi l’équipe de France et ce n’est pas pour cela qu’on remettra en cause, son amour pour le pays.

L’équipe nationale algérienne a, certes, perdu des joueurs de niveau mondial, à l’image de Zinedine Zidane, Karim Benzema, Samir Nasri, Camel Meriem ou encore Nabil Fekir et Houssam Aouar… Mais elle a également gagné Riyad Mahrez, Yacine Brahimi, Sofiane Feghouli, Antar Yahia, Samir Belloufa… pour ne citer que ceux-là.

Etant un joueur algérien né en France et connaissant parfaitement le problème, le sélectionneur national, Djamel Belmadi, a tranché sur l’affaire depuis longtemps. Pour lui, le niveau auquel est arrivée la sélection nationale lui impose de changer de stratégie. Désormais, ce n’est plus à l’équipe nationale de demander au joueur s’il souhaite endosser le maillot de l’Algérie.

«Tout footballeur voulant jouer pour l’Algérie sait ce qu’il doit faire», a-t-il insisté lors de sa dernière sortie médiatique. Mais avant, il était clair sur le sujet. «Chaque joueur qui a un S12 et qui est bon, je le prends», assurait-il. La Fédération algérienne de football (FAF) a pris le taureau par les cornes et avec la collaboration avec la DTN et la FAF RADAR, un stage de pré sélection de l’équipe nationale des U20, qui prépare le tournoi de l’UNAF de la catégorie, qualificatif à la CAN 2021, a permis de regrouper quatorze joueurs algériens évoluant à l’étranger.

La FAF RADAR ratisse large

Quatre éléments ont manqué à l’appel pour diverses raisons. Les deux Marseillais de, Joakim Jean-Philippe Kada et Yanis Ahmed Hadjem, ainsi que le joueur du Stade de Reims Redouane Tbahiriti ont raté le rendez-vous en raison du Covid-19, alors qu’Aymen Abdelkrim Boutoutaou était blessé.

On a enregistré la présence d’Enzo Elias Lamrani, sociétaire de l’AS Nancy Lorraine  avec des béquilles, ce qui prouve l’énorme envie de ces joueurs de porter le maillot des Verts. Vendredi, cette sélection des U20 a affronté le MC Alger en match amical qui s’est soldé par un nul (3-3). Zerrouki a inscrit un doublé, et le joueur du Paris SG, Oufella a permis à l’EN U-20 d’arracher une égalisation après avoir été menée au score (3-0).

Le staff de l’équipe nationale a aligné deux équipes, une par mi-temps. L’équipe A : Saïdani (Paris SG), Ghilas (Montpellier), Boudersa (Montpellier), Tamimi (MC Oran), Bekouche (CR Belouizdad), Oufella (PSG), Gharnout (Girondins de Bordeaux), Mehenni (AS Nancy), Krimou (Montpellier), Ressa (O. Marseille), Touati (PSG).

En deuxième période c’est l’équipe B qui a pris place avec Zitouni (SC Amiens), Aggoun (Girondins de Bordeaux), Azzi (CR Belouizdad), Moncer (Paradou AC),, Ghilas (Montpellier) puis Bouchaânane (USM Alger), Boudersa (Montpellier) puis Bara (Paradou AC), Oufella (PSG) puis Bouras (CR Belouizdad), Gharnout (Girondins de Bordeaux) puis Zerrouki (Paradou AC), Azraïne (O. Nîmes), Pelissard (FC Sochaux), Touati (PSG) puis Belkhir (CR Belouizdad).

Belmadi met son projet sur rails

Le projet S12 de Belmadi est bel et bien mis sur rails. Le sélectionneur national, le capitaine Riyad Mahrez et le vice-capitaine Sofiane Feghouli, ont réagi au regroupement des U-20 à Sidi Moussa. Les trois hommes ont tenu à adresser un message d’encouragement aux jeunes joueurs algériens évoluant à l’étranger et ayant décidé de porter le maillot des Verts


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here