Belaili est en train de jouer avec les nerfs de tout le monde

0
387

Selon footafrique, on ne sait pas à quoi joue Youcef Belaili ? une question à plusieurs millions, puisque le champion d’Afrique 2019, tout juste libéré et autorisé à signer au Qatar SC, s’est, une nouvelle fois, mis en difficulté. La faute à pas de chance ? pas forcément ! Alors qu’il est attendu à Doha par son nouveau club, l’Oranais ne semble pas pressé de rejoindre le Qatar. Selon nos informations et contrairement à ce qui est dit ici et là, Youcef Belaïli est en train de perdre un temps précieux et jouer avec les nerfs de tout le monde, son club, la Fédération algérienne de football et les autorités en charge de lui délivrer l’autorisation exceptionnelle pour quitter le territoire.

« Je ne sais pas s’il réalise ce qu’il fait ou pas ? », nous dit un responsable de la Fédération algérienne de football. « Au moment où tout le monde est mobilisé pour lui délivrer son autorisation de sortie, il est incapable de nous donner une date fixe, il change d’avis toutes les 5 minutes. Il a changé à quatre reprises son plan de vol», peste notre interlocuteur. « Il est tout de même question de faire venir un avion, avec tout ce que cela représente comme démarches. Nous sommes tenus de tout détailler aux autorités, c’est un pays avec des institutions et une administration, nous ne sommes tout de même pas au Souk», et de poursuivre : « même son nouveau club doit être informé pour prendre, à son tour, les dispositions et envoyer l’avion », précise ce responsable dépité. Une histoire qui devrait en connaître son épilogue, aujourd’hui, jeudi « Belaili, devrait recevoir son autorisation de sortie, jeudi 5 novembre 2020, et nous espérons que cette fois-ci, lui et son entourage, vont se conformer au plan de vol prévu », conclut ce responsable.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here