Ismaêl Bennacer a été découvert par un ancien international Algérien

0
2682

« J’ai rencontré Ismaël Bennacer et son père en 2015. Je sais qu’il est parti à la Lazio. Ça ne s’est pas fait parce que le joueur ne s’est pas senti à l’aise là-bas à la base. Son père m’a demandé de les aider », relate l’ex-joueur.

« J’ai pris mon téléphone et j’ai contacté Gilles Grimandi à Arsenal. Je lui ai parlé du petit et il m’a dit qu’il reviendrait vers moi en fin de semaine. Une heure plus tard, il me rappelait pour me dire qu’il était très intéressé », raconte M. Belbey, qui explique s’être « battu pour qu’il puisse être vu par Arsène Wenger. Il a passé une semaine chez les Gunners avec le groupe professionnel d’Arsenal, et là, sans surprise, ça a fait ficelle, il a été signé ».

« Je me doutais bien qu’il allait taper dans l’œil de Wenger. J’avais senti les grosses qualités qu’il avait. À 17 ans, il jouait en L2, il était international U18, ce n’était pas anodin déjà. Je sentais bien qu’il allait percer. Il a fallu deux ans pour faire l’apprentissage du monde professionnel. Je ne suis pas étonné », affirme l’ex-milieu de terrain.

Après un passage par Arsenal où il a été prêté à Tours puis un transfert au club italien d’Emploi, Ismaël Bennacer finit par atterrir en 2019 à l’AC Milan pour la somme de 16 millions d’euros, où il y joue encore. « [Bennacer] a une énorme activité. Il est intéressant avec le ballon. Techniquement, c’est propre. Il sait casser les lignes. Il joue juste, il perd de moins en moins de ballons », explique Grégory Paisley, consultant Bein Sports pour la Série A italienne.

« À Empoli, il était déjà dans ce registre mais je trouve que là, il perd de moins en moins de ballons. Comme il joue parfois assez bas, il lui arrivait de prendre parfois des risques dans sa relance parce qu’il était conscient qu’il était facile avec le ballon. Il perdait le ballon dans des zones dangereuses. Là, il a su épurer son jeu et avoir moins de déchets dans les zones compliquées », fait savoir M. Paisley, qui estime que l’international algérien a « pris de la maturité. Il est vrai qu’il n’a pas un physique imposant mais ça reste un bon gratteur de ballon. Il est souvent bien placé sur les lignes des passes adverses », détaille-t-il.

« Malgré son jeune âge, ce qui me fascine chez lui, c’est qu’il le fasse au Milan. Il a une facilité à organiser le jeu. On sent qu’il est dans son élément, il a été adopté par un joueur comme Ibrahimovic, ce n’est pas rien », a rétorqué Omar Belbey.

Signe du succès rencontré en Italie, Bennacer est même parvenu à s’attirer les louanges du légendaire international italien Andrea Pirlo, désormais entraîneur du club rival la Juventus de Turin. « Bennacer est un grand joueur. En Italie, il est l’un des meilleurs joueurs à son poste », a estimé M. Pirlo, cité par France Football.


LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here