Après son rejet à sa candidature au conseil de la FIFA, pour les raisons que tout le monde connaît, le président de la FAF Khireddine Zetchi a introduit un recours auprès du TAS, (Tribunal Arbitral du Sport) comme il l’a affirmé dans son intervention sur le site de la FAF mercredi passé.

Selon compétition qui reprend ses informations de sources proches de la Fédération, Zetchi a engagé deux avocats, et non des moindres, pour tenter d’arracher ce droit de se présenter aux élections du Comex de la FIFA, mais surtout à celles de la FAF. Il faut dire que la décision de la Fédération internationale de rejeter le dossier de Zetchi et le communiqué, qui précise que celui-ci a omis de signaler deux sanctions dont il a fait l’objet à l’échelle locale et en Afrique, le mettent dans de beaux draps. Ces oublis ressemblent, aux yeux de la FIFA, a de fausses déclarations qui sont passibles de lourdes sanctions allant jusqu’à une suspension de 2 ans, suffisant pour le priver de son intention de se présenter pour un nouveau mandat à la Fédération, afin d’essayer de corriger ses erreurs du passé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here