Selon footmercato, le Paris SG possède actuellement trois gardiens sous contrat en équipe première (Keylor Navas, Sergio Rico et Alexandre Letellier). Sans oublier Marcin Bulka (21 ans), qui a prolongé cet été avant de partir en prêt en Espagne à Cartagena, et Garissone Innocent (20 ans), prêté à Caen jusqu’à la fin de la saison avec option d’achat.

Mais aussi, le jeune portier international Algérien, U20, Yanis Saidani (18 ans), au club depuis 2014, affiche lui aussi des qualités au-dessus de la moyenne. Le jeune homme, doté, entre autres, d’une très bonne lecture du jeu, d’un excellent jeu au pied et d’excellents réflexes sur sa ligne, s’entraîne ainsi souvent avec le groupe professionnel, et ce, depuis longtemps. C’est Unai Emery qui l’avait pour la première fois appelé pour participer à des séances avec les pros.

Déjà des touches

Oui mais voilà, en l’absence de réserve, trop âgé pour évoluer avec les U19, il doit se contenter de sessions d’entraînements qui, si elles lui permettent de progresser aux côtés d’éléments expérimentés, ne remplacent pas les matches. sélectionné fin octobre en équipe nationale des U20 d’Algérie, il a participé à un match amical et il veut désormais jouer pour prendre définitivement son envol.

Cet été déjà, la question s’est posée, mais le club de la capitale, qui est satisfait de ses progrès, l’a retenu. Alors que son contrat stagiaire expire en juin 2021, la question se reposera dans les prochaines semaines, d’autant que, selon nos informations, quelques écuries en Angleterre, en Espagne et au Portugal apprécient particulièrement son profil.

« Dès mon arrivée, je me suis tout de suite dit que je devais travailler dur, que c’était primordial pour progresser. J’arrivais avec des facilités dans le jeu au pied, mais j’avais une grosse marge de progression dans les duels aériens par exemple. Chaque année, tous mes coaches m’ont apporté une petite touche pour que j’avance et j’ai énormément évolué en particulier dans ce domaine ces dernières années. »

« Mon premier entraînement en pro… Je n’y croyais pas ! »

Y.S : « Quand j’ai eu la chance, en U17, d’être appelé pour la première fois à l’entraînement avec les professionnels, c’était énorme. Je n’y croyais pas ! Je me rappelle, j’étais chez moi. Je n’avais pas entraînement avec mon équipe ce jour-là. Le coach m’a appelé et m’a dit que j’étais convoqué avec les pros dans l’après-midi. Il m’a donné quelques conseils. J’y suis allé, j’ai donné tout ce que j’avais, et ça s’est très bien passé. »

« Dans le vestiaire, j’étais avec Thomas Meunier. Je n’avais que 16 ans et je me souviens qu’on avait beaucoup parlé ensemble. Il m’avait super bien accueilli. Au début, j’étais un petit peu impressionné par tous ces grands joueurs autour de moi, mais ils m’ont mis à l’aise très rapidement. » propos relayés par Goal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here