Selon le buteur, l’actuel président de la CAF qui était suspendu à reçu le feu vert pour se représenter. Un peu plus d’une semaine après avoir été rétabli dans ses prérogatives par le Tribunal arbitral du sport, le président de la Confédération africaine de football a été déclaré éligible par la commission de gouvernance de l’instance panafricaine. « La décision rendue le 19 novembre par la Chambre de jugement de la Commission d’éthique de la FIFA interdisant à Monsieur Ahmad Ahmad d’exercer toute activité liée au football au niveau national et international durant cinq ans ayant été suspendue par décision du 29 janvier du TAS, le candidat Ahmad est déclaré désormais éligible au poste de président de la CAF », a indiqué ladite commission. Réinstallé dans ses fonctions en attendant le jugement du TAS sur le fond, prévu pour le 2 mars, Ahmad se trouve au Cameroun où il a présidé ce samedi la réunion du comité exécutif de la CAF. Dimanche, le dirigeant assistera à la finale du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) 2020, entre le Mali et le Maroc à Yaoundé. A ce jour, on dénombre cinq candidats à la présidence de la Confédération africaine de football : outre Ahmad, revenu dans le jeu, il s’agit du Sénégalais Augustin Senghor, de l’Ivoirien Jacques Anouma, du Mauritanien Ahmed Yahya et du Sud-Africain Patrice Motsepe rapporte football365.fr.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here