Selon Algérie 360, il a quitté le grand Béchar à l’âge de 13 ans pour rejoindre l’académie de Paradou pour Nice. huit ans plus tard, Hichem Boudaoui est un élément fort et ses qualités sont devenus indispensables à l’OGC Nice en France.

Capable de jouer une centaine de ballons par match et de courir plus de 10 kilomètres, la jeune pépite Algérienne fait le bonheur les supporteurs de son club français, il est désormais le pièce maitresse de ce club.

Hichem s’est imposé dans l’entre-jeu de club mythique de Nice. solide, athlétique, il est avant tout un milieu défensif capable de casser les lignes balle au pied. très fin, très actif, très intelligent dans son jeu. il ne perd pas un ballon. il a l’air tout mince, mais ne perd pas de duel. il a un tel volume de jeu, et surtout propre dans son jeu à un poste clé, Boudaoui est considéré comme un les grands espoirs de football algérien.

Ses qualités de dribbles, sa résistance et sa vitesse d’exécution n’ont pas échappé aux Claude Puel, puis a fait ses grands débuts sous le houlette de Patrick Vieira, arrivé à Nice en août 2019, après avoir remporté la CAN avec l’Algérie, Hichem Boudaoui a rapidement impressionné dans son nouveau club.
« Boudaoui ? c’est le rêve de tous les entraîneurs ».

Dans son édition de jour, le célèbre quotidien sportif français « l’équipe » a consacré un magnifique portrait de l’international algérien.

Lors du dernier match de l’OGC Nice, et avec l’absence de sa sentinelle Morgan Schneiderlin, l’entraineur a été contraint de faire joueur Hicham Boudaoui en numéro 6, résultat : un match parfait et satisfaction totale. Le joueur avait débuté de jouer à ce poste depuis le match face au RC Lens.

« Hichem a fait un sacré bon match. je l’ai mis là parce que je voulais qu’il joue ce rôle de numéro 6, car c’est un joueur extrêmement intelligent, qui a une grosse capacité à retransmettre sur le terrain, tout de suite avec beaucoup d’efficacité, les choses qu’on lui demande. c’est un garçon qui court beaucoup, environ 12 kilomètres, et les courses qu’il fait son à haute intensité. on a véritablement un profil que beaucoup d’entraîneurs aimeraient bien avoir. ce soir, je suis très satisfait de sa performance », a déclaré son entraineur Adrian Ursea.

Après cette rencontre, le préparateur physique de Nice, Nicolas Dyon, s’est montré impressionné par le performance physique de le pépite algérienne, il a déclaré, « quant à Boudaoui, il bat le record de le saison de courses à haute intensité de club, avec 142 sprints à plus de 3 mètres par seconde, en quinze ans de carrière, je n’ai jamais vu ça ».
il impressionne tout le monde

Depuis son arrivée en France, ses coéquipiers on été rapidement alertés par le potentiel de jeune joueur, le natif de Béchar s’est taillé une grande réputation dans le sud de la France, « au-delà de ses qualités techniques, c’est son envie de récupérer le ballon et sa joie de jouer qui son marquantes. il comprend le vitesse de jeu et le placement. je ne m’inquiète pas pour lui. il sait pourquoi il est là. il a cette envie de réussir », a révélé le brésilien Dante.

Un cadre du vestiaire de même club a confié à l’équipe son « choc devant cet inconnu au physique frêle » qui sans préparation, avait « roulé sur tout le monde » lors les premières séances.

Une chose est sure, depuis le début de l’exercice, l’international algérien ne cesse de monter en pression et s’est désormais glissé dans le peau d’un titulaire quasi indiscutable, au point de devenir le chouchou de le presse française.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here